La CDC devrait monter à 60% du capital de Veolia Transdev

le
0

PARIS (Reuters) - La Caisse des Dépôts (CDC) et Veolia Environnement ont annoncé mardi leur entrée en discussions en vue d'un accord définitif qui permettrait à la Caisse monter à 60% du capital de Veolia Transdev, la société de transport public qu'ils détiennent aujourd'hui à parité.

L'opération constituerait la première étape du désengagement de Veolia de ses activités de transport, que le spécialiste du traitement de l'eau et des déchets a annoncé fin 2011 en mettant en avant le manque de synergies avec ses autres activités, un développement gourmand en capitaux et sa volonté de réduire sa dette.

Veolia et la CDC ont précisé dans des communiqués qu'ils souscriraient à une augmentation de capital de 800 millions, par conversion des prêts d'actionnaires, et que la Caisse détiendrait 60% du capital de Veolia Transdev et en prendrait le contrôle exclusif à l'issu de cette opération, Veolia devant conserver 40% du capital.

Des cessions "ciblées" ainsi que la mise en place d'un refinancement bancaire seraient mis en oeuvre en parallèle afin "d'accroître les marges de manoeuvre financière de l'entreprise" et de rembourser en priorité un prêt d'actionnaire accordé par Veolia Environnement.

Veolia Transdev représente une dette que les analystes estiment aujourd'hui autour de 900 millions dans les comptes de Veolia, dont 700 millions de prêts intergroupe.

Préalablement à la restructuration, Veolia Environnement reprendrait comme prévu la participation de 66% que Veolia Transdev détient dans la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) et ses filiales.

Veolia et la CDC précisent que les accords définitifs devront être soumis à l'approbation du conseil d'administration de Veolia Environnement et feront l'objet d'une décision du directeur général de la Caisse, Jean-Pierre Jouyet, nommé cet été.

Le désengagement de Veolia de ses activités de transport est attendue de longue date par les investisseurs, le PDG du groupe Antoine Frérot souhaitant réduire l'endettement financier net de Veolia en dessous de 12 milliards d'euros d'ici à 2013, contre 14,7 milliards à fin juin.

Veolia avait fusionné en mars 2011 ses activités dans le transport public (bus, car, train, métro, tramway...) avec Transdev pour former un nouvel ensemble présent dans 27 pays, qui employait 102.000 personnes à fin 2011 et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 7,8 milliards d'euros.

L'annonce du projet avec la CDC intervient par ailleurs dans un contexte où la presse vient de révéler un projet de rapprochement avorté entre Veolia et Suez Environnement qui illustre leurs difficultés à faire face à la baisse des volumes de déchets en Europe et à la pression sur leurs prix dans l'eau en France.

Vers 9h15, l'action Veolia progressait de 0,25% pendant que le CAC 40 se repliait de 0,05%.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant