La Catalogne suspend sa campagne officielle pour l'indépendance

le
0

(actualisé avec manifestations) MADRID, 30 septembre (Reuters) - Le gouvernement de la Généralité de Catalogne a fait savoir mardi qu'il suspendait temporairement sa campagne officielle en faveur d'un référendum sur l'indépendance, dont la tenue a été elle-même suspendue par la Cour constitutionnelle d'Espagne. Le pouvoir central espagnol estime qu'une telle consultation, que le président de la Généralité Artur Mas voulait organiser pour le 9 novembre, serait illégale, et c'est pourquoi il avait intenté dès lundi un recours auprès de la Cour constitutionnelle du royaume pour en empêcher la tenue. Des manifestations ont eu lieu devant les mairies des villes de Catalogne, mardi soir, pour contester la décision de la Cour. Plusieurs centaines de personnes ont bravé une pluie battante pour se rassembler devant l'hôtel de ville de Barcelone, a constaté un journaliste de Reuters. Au total, ce sont des milliers de Catalans qui ont pris part aux divers rassemblements dans les villes de la région, ont rapporté les médias espagnols. "On veut simplement voter, oui ou non, pour compter ceux qui sont pour et ceux qui sont contre (l'indépendance)", déclarait une Barcelonaise, Isabel Redondo, qui avait rejoint la foule massée place Sant Jaume, dans le centre. Les manifestants de Barcelone, certains enveloppés dans des drapeaux catalans, scandaient "Oui, oui, oui, nous voterons!" Artur Mas va chercher désormais à faire invalider la suspension du référendum. "Dans les heures qui viennent, nous allons déposer une plainte afin d'invalider la suspension de la consultation", a déclaré mardi à la presse Francesc Homs, porte-parole du gouvernement de Catalogne. "Si nous avons suspendu notre campagne, nous n'abandonnons pas pour autant", a-t-il précisé. La Catalogne, qui fournit environ 20% du PIB de l'Espagne, possède sa propre culture et sa propre langue et le désir d'indépendance y est largement répandu. Les sondages ont montré qu'une grande majorité de Catalans était favorable à l'organisation d'un référendum. (Inmaculada Sanz et Elena Gyldenkerne; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant