La Catalogne ou l'histoire sans fin de l'indépendance

le
0
Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont.
Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont.

Dimanche, lors de la grande manifestation organisée pour la Diada (fête nationale en Catalogne), qui a encore été synonyme de démonstration de force pour les indépendantistes, le président de la Généralité (nom du gouvernement catalan) a annoncé un processus devant mener à l'indépendance d'ici à juillet 2017. Pourtant, les chances de succès ne paraissent pas plus élevées que ces dernières années.

Une feuille de route jusqu'en juillet 2017

Carles Puigdemont a voulu fixer à cette occasion une feuille de route menant jusqu'au processus d'indépendance, qui devrait avoir lieu, selon lui, en juillet de l'année prochaine. Pour cela, le président imagine deux options : un nouveau référendum ou des élections constituantes dans le cas où le gouvernement n'accéderait pas à sa demande de consultation.

Le 28 septembre, il se présentera devant le parlement de Catalogne afin de faire voter une motion de confiance pour pouvoir voter le budget de l'année 2016 et mettre en ?uvre ce processus de sécession. L'objectif de cette motion est de s'assurer le soutien de la CUP, parti indépendantiste et anticapitaliste, qui avait refusé de voter le budget 2016 en juin et d'investir l'ancien président du gouvernement catalan Artur Mas en raison de ses affaires de corruption.

Pour faire un référendum qui soit effectif, un accord doit être obtenu avec le gouvernement espagnol, selon Rafael Jorba,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant