La castagne judiciaire continue chez les Uderzo

le
0
Albert et Ada Uderzo s'opposent depuis de nombreuses années à leur fille Sylvie et à son mari Bernard Boyer de Choisy.
Albert et Ada Uderzo s'opposent depuis de nombreuses années à leur fille Sylvie et à son mari Bernard Boyer de Choisy.

Le 7 octobre dernier, le ciel n'est pas tombé sur la tête d'Uderzo. Bien au contraire. Après une procédure pour abus de faiblesse lancée par sa fille Sylvie en 2011, le parquet de Nanterre a rendu des réquisitions aux fins de non-lieu. Le célèbre coauteur d'Astérix a dû subir l'affront d'un déballage policier et judiciaire ainsi qu'une expertise psychiatrique pour faire face aux accusations de sa fille unique.

Sylvie Uderzo avait justifié sa plainte contre X par la distance prise ces dernières années par ses parents, sous l'influence, accusait-elle, de leur entourage. Écartée dès 2007 de la gestion des affaires familiales, elle avait même eu recours - avec succès - aux prud'hommes pour contester son licenciement de la société créée par son père. En réalité, Uderzo, aujourd'hui âgé de 86 ans, a bien toute sa tête - les psychiatres et les policiers l'ont confirmé durant toute la procédure -, mais il se méfie de son gendre, Bernard Boyer de Choisy, qu'il soupçonne de vouloir accaparer un futur héritage, Astérix figurant parmi les meilleures ventes de séries de BD.Plainte pour violence psychologiqueAlbert Uderzo a d'ailleurs annoncé lundi, lors d'une conférence de presse tenue à son domicile aux côtés de son épouse et de ses avocats, maître Cornut-Gentil et maître Michel, le dépôt d'une plainte contre sa fille et son mari pour violence psychologique. Uderzo s'en est pris vertement à son gendre Bernard Boyer de Choisy....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant