La carpe française donne du fil à retordre au monde entier

le
0
Le Championnat du monde de pêche à la carpe à Saint-Fargeau dans l'Yonne. 
Le Championnat du monde de pêche à la carpe à Saint-Fargeau dans l'Yonne. 

Qui a dit que la pêche était un sport de flemmard ? Sûrement pas les 300 candidats représentant 26 nationalités qui s'arrachent les carpes du lac du Bourdon dans l'Yonne. Depuis mardi midi, Sud-Africains, Français, Italiens, Kazakhs, sans oublier les redoutables Est-Européens, s'affrontent dans le Championnat du monde de pêche de la carpe. Après un an et demi de travail pour obtenir l'organisation de la compétition en France, Fernand de Castro, président du Groupement national carpes, savoure sa réussite. « Quand on peut se lever devant la brume avec un cerf à 25 mètres, c'est magique », jubile cet autoentrepreneur de 52 ans. « Il fallait trouver un lac assez grand pour accueillir 78 rings de pêche, et assez poissonneux pour les candidats. » Résultat, un lac de 220 hectares et des participants ravis, comme ce pêcheur italien qui tient à souligner en français la beauté du cadre : « C'est magnifique !"

De Castro regrette pourtant le manque de visibilité de l'événement. « La pêche à la carpe compte 130 000 adeptes en France avec une moyenne d'âge de 30 ans, mais l'on reste un petit pays de pêche. » Rien à voir avec la Roumanie ou la Hongrie, des nations où « il ne se passe pas deux heures d'affilée sans que la télévision ne diffuse un reportage sur la pêche ». Mais foin de regrets, la compétition bat son plein, et l'équipe de France occupe la tête sur deux des trois zones de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant