La capitale française retient 22 projets d'architecture pour "Réinventer Paris"

le
0
La ville multistrate développée parJacques Ferrier architectures, Chartier Dalix architectes et SLA pour BNP Paribas Real Estate a remporté le projet Ternes-Villiers situé à la Porte Maillot (Paris XVIIe). (Jacques Ferrier architectures, Chartier Dalix architectes et SLA)
La ville multistrate développée parJacques Ferrier architectures, Chartier Dalix architectes et SLA pour BNP Paribas Real Estate a remporté le projet Ternes-Villiers situé à la Porte Maillot (Paris XVIIe). (Jacques Ferrier architectures, Chartier Dalix architectes et SLA)

(AFP) - Un "village" sur le boulevard périphérique, une "tour de Babel" en bois ou des "jardins habités": 22 projets d'architecture ont été retenus mercredi par la mairie de Paris pour Réinventer Paris, un concours international dont l'objectif est de "donner libre cours à l'innovation".

Les projets "sont variés mais tous répondent à l'image d'un Paris qui n'est pas vitrifié par la nostalgie mais vivant, rayonnant et optimiste", s'est félicitée la maire de la capitale française, Anne Hidalgo, en révélant les 22 projets lauréats.

Une "initiative un peu folle", selon la maire, avec des équipes associant architectes, promoteurs immobiliers privés mais aussi associations ou riverains, et comme défis communs l'innovation et la transition écologique.

Appelés à être réalisés "dans un temps record" d'ici 2020, selon Mme Hidalgo, les projets concerneront des lots allant de quelques centaines de mètres carrés à presque deux hectares.

D'anciens bains-douches transformés en espaces de colocation pour étudiants, un hôtel particulier du XVIe siècle devenu incubateur dédié à la philanthropie, des logements collectifs avec bio-façade pour cultiver des micro-algues destinés à la recherche médicale... font partie de ces projets qui compteront au total plus de 26.000 m2 de nouvelles surfaces plantées.

Le projet "Mille Arbres", le plus ambitieux,  - son coût est proche d'un demi-milliard d'euros -, devrait voir le jour à l'horizon de 2022, sur le boulevard périphérique qui ceinture la capitale, dans le nord-ouest de Paris.

Conçu par deux cabinets d'architecture, le japonais Sou Fujimoto, et le français Manal Rachdi-Oxo, il se veut un "écosystème naturel habité", où coexisteront 127 logements, deux immeubles de bureaux, un hôtel 4 étoiles de 250 chambres, une grande plaine de jeux pour enfants, deux crèches et une halte-garderie, le tout "enveloppé de nature".

Les 22 projets retenus représentent un investissement privé de plus de 1,3 milliard d'euros. Ils rapporteront 565 millions d'euros à la Ville par le biais de la vente ou de la location à long terme des terrains.

Fin janvier 2015, le concours avait rassemblé 815 candidatures du monde entier. Une deuxième vague de sites, dont beaucoup situés en sous-sol, sera annoncée en mars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant