La «candidature utile» de Borloo se profile

le
0
Pour les proches de l'ancien ministre, son entrée en lice est nécessaire à la victoire de Sarkozy en 2012.

Jean-Louis Borloo a le don de surprendre. Jusqu'à ses amis. Au retour des vacances de Noël, tous l'ont trouvé «plus allant que jamais» à l'idée de présenter une candidature en 2012. Le président du Parti radical, qui présente ses v½ux à la presse mercredi matin, «n'a pas l'intention de se dévoiler trop, trop tôt», explique un proche. Mais sa détermination se trouve renforcée par deux constats. «D'abord parce qu'on se rend de plus en plus compte, à l'UMP et ailleurs, que partir seul à la présidentielle sera compliqué, explique un cadre du Parti radical. Ensuite parce que Jean-Louis est celui qui prend le moins à Nicolas Sarkozy tout en prenant le plus aux autres candidats.»

Les radicaux en veulent pour preuve le «socle inoxydable» de 25% des suffrages prêté à Sarkozy. «Mais certains électeurs ne peuvent absolument pas voter pour Sarkozy au premier tour, analyse un ministre. Borloo est celui sans qui Sarkozy ne peut pas gagner.» Et pas question de s'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant