La candidature Morin fait des vagues à droite

le
0
Le Nouveau Centre présente dimanche son projet politique pour 2012.

Selon l'Ifop, il y a une semaine, il était crédité de 1 %. Dans l'étude LH2 quinze jours auparavant, il était à zéro. Mais Hervé Morin n'en a cure. Le président du Nouveau Centre veut se présenter à la présidentielle. «J'y suis déterminé», martèle-t-il. Les affiches, à dominante bleu ardoise, sont commandées. Il a trouvé son siège de campagne. Et il donne rendez-vous le 27 novembre à Berville-sur-Mer (Eure) pour sa déclaration officielle.

Jusqu'à présent, ses velléités laissaient l'UMP de marbre. Il y a un mois, Jean-François Copé expliquait même : «Si le Nouveau Centre souhaite avoir un candidat en 2012, c'est son choix». Mais le ton a changé. Le secrétaire général a assuré mercredi que l'UMP présenterait des candidats aux législatives dans toutes les circonscriptions. Y compris celles des députés Nouveau Centre, sauf si ces derniers ralliaient la candidature de Nicolas Sarkozy dès le premier tour.

Pour Morin, les menaces de Copé sont sign

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant