La campagne sur le « Brexit » redémarre après le meurtre de la députée Jo Cox

le
0
Des drapeaux du camp « Vote Leave », le 13 juin.
Des drapeaux du camp « Vote Leave », le 13 juin.

Suspendue jeudi après la mort de la travailliste, la campagne ne devrait véritablement reprendre que mardi avec un débat organisé dans la Wembley Arena devant 6 000 personnes.

A quatre jours du référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE), plusieurs figures politiques interviennent dimanche 19 juin dans des émissions politiques à la télévision, dont Nigel Farage le chef de file du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) et Jeremy Corbyn le chef de l’opposition travailliste. Le premier ministre conservateur, David Cameron, répondra quant à lui aux questions du public en direct à la BBC dans la soirée.

La campagne, suspendue après le meurtre jeudi en pleine rue de la députée travailliste Jo Cox, ne devrait véritablement reprendre que mardi avec un débat organisé dans la Wembley Arena devant 6 000 personnes. Quarante-huit heures après la mort de cette parlementaire qui s’était fortement engagée dans la campagne pour défendre le maintien du Royaume-Uni dans l’UE, l’émotion était toujours extrêmement vive.

A Birstall, des habitants souvent en larmes se sont recueillis samedi dans le centre-ville pour le troisième jour consécutif. La famille de la victime est venue à leur rencontre pour remercier le public pour ses innombrables témoignages de sympathie. De Liverpool à Glasgow, des veillées étaient organisées dans de nombreuses villes. A Londres, des bouquets de fleurs ont été déposés sur la péniche accostée près de Tower Bridge et sur laquelle la députée vivait avec son mari, Brendan, et leurs deux enfants de 3 et 5 ans.

« Mort aux traîtres » « Mort aux traîtres, liberté pour le Royaume-Uni » : c’est par ces mot...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant