La campagne de 2012 les a révélés

le
0
Inconnus du grand public hier, ils ont su profiter de la campagne présidentielle pour dévoiler leurs talents et se faire un nom. Quel que soit le score de leur mentor, ce seront les nouveaux visages de la politique de demain.
Jeannette Bougrab, la plus fervente

Jeannette Bougrab, secrétaire d'État à la Jeunesse, prend la parole au meeting de Villepinte, le 11 mars. Crédits photo: ABACA
Jeannette Bougrab, secrétaire d'État à la Jeunesse, prend la parole au meeting de Villepinte, le 11 mars. Crédits photo: ABACA

oSon mentor: repérée par Alain Juppé en 2002, elle est aujourd'hui très proche de Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur, et conseillée par Claude Bébéar, qui est pour elle comme un parrain.
oSa concurrente: Salima Saa, fille de harki comme elle, étoile montante de l'UMP.
oSon ambition: elle conditionne son avenir politique à la réélection de Nicolas Sarkozy.
oSon portrait: elle l'a dit une première fois dans une interview au Parisien, en décembre 2011: «Il n'existe pas de charia light.» Immédiatement, Jean-Paul Faugère, le directeur de cabinet de François Fillon, décroche son téléphone et accuse la secrétaire d'État à la Jeunesse de «haute trahison». Jeannette Bougrab encaisse, s'attend à devoir remettre sa démission. Personne ne la lui demande. Mieux, certain

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant