«La campagne, c'est sur Facebook»

le
0
Le Net est devenu la deuxième source d'informations pour la présidentielle, après la télé mais avant la radio et la presse écrite.

Le grand élan sur Twitter qui avait contribué à l'élection de Barack Obama n'a pas traversé l'Atlantique. En France, ils ne sont que 13% à s'activer vraiment sur la Toile pour un candidat. Parmi ces militants numériques, on retrouve les amateurs de Twitter, les hommes jeunes et les sympathisants du Front de gauche et du FN.

En revanche 53% des Français ne s'intéressent guère à la campagne en ligne, notamment les jeunes femmes et les ouvriers. Ils estiment que ces nouveaux outils ne changent rien. Qu'ils divertissent parfois, avec les vidéos comiques, les buzz que l'on se répercute de Facebook en Twitter. Un quart des sondés juge même le Net négatif, propageant les polémiques au détriment des sujets de fond.

Si la campagne dans sa version officielle sur le Web ne passionne pas les Français, ses échos remplissent les pages Facebook. Dans ce gigantesque forum, cet espace semi-privé qui échappe à la surveillance des sondeurs ou encore des équipes des candidats, les dü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant