La campagne brouillonne d'Eva Joly 

le
0
L'incapacité de la candidate écolo à constituer son équipe pour 2012 donne un sentiment de flottement.

C'est, dit-on, dans leur gènes : les écolos sont d'incorrigibles bavards. Autrefois, il était même habituel de dire qu'il y avait autant de courants écolos que d'écologistes. Alors forcément, aujourd'hui, même si Europe Écologie Les Verts (EELV) se revendique comme la deuxième force de gauche derrière le PS depuis ses succès relatifs aux élections européennes de 2009 et régionales de 2010, ce n'est pas toujours facile d'en être la porte-étendard pour 2012. Eva Joly, bien que déjà investie depuis le mois de juillet, en fait tous les jours le difficile apprentissage…

Dernier épisode en date, les propos tenus jeudi, et atténués depuis, du député de Gironde Noël Mamère sur le fait qu'elle s'«interrogerait» sur sa candidature (nos éditions du 18 novembre). Mais le problème d'Eva Joly, le «vrai» problème, est peut-être qu'elle n'est toujours pas parvenue à constituer son équipe de campagne. D'où le sentiment d'un certain flottement. En tout cas,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant