La campagne allemande pour retrouver les criminels nazis porte ses fruits

le
0
Quatre personnes sont soupçonnées par la justice allemande de participation aux crimes nazis, après avoir été identifiées grâce à une campagne d'affichage lancée l'été dernier par le Centre Simon-Wiesenthal.

«Tard, mais pas trop tard». En juillet dernier, le centre Simon-Wiesenthal avait lancé la campagne d'affichage «Opération dernière chance II» dans trois grandes villes allemandes, Berlin, Hambourg et Cologne, dans l'espoir de relancer la traque aux derniers criminels nazis. Ces quelque 2000 affiches incitaient le grand public à livrer toute information qui puisse aider la justice, avec une récompense de 25.000 euros si ces révélations mènent à l'arrestation et la condamnation d'un criminel. Ce lundi, le directeur du centre Wiesenthal, Efraïm Zuroff, assure que l'initiative porte ses fruits. Quatre octogénaires identifiés par le biais de cette campagne font en effet l'objet d'une enquête menée par les parquets de Berlin et Dortmund et par l'office allemand ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant