La «Calypso» du commandant Cousteau sera restaurée en Turquie

le
0
La «Calypso» du commandant Cousteau sera restaurée en Turquie
La «Calypso» du commandant Cousteau sera restaurée en Turquie

Direction la Turquie pour la «Calypso». Le mythique bateau du commandant Cousteau doit quitter, ce lundi, à bord d'un cargo, le port de Concarneau (Finistère), pour être restauré en Turquie, annonce son propriétaire, l'Equipe Cousteau.

«Le choix s'est porté sur un spécialiste à Istanbul qui est associé à une société américaine», indique l'association, à propos du chantier qui sera chargé de rénover le navire en bois. L'Equipe Cousteau, fondée par le célèbre explorateur océanographique, auteur de nombreux films et documentaires et mort en 1997, justifie ce choix par le fait que c'est dans les «pays de la partie orientale de la mer Méditerranée (...) que l'on peut trouver encore la technologie traditionnelle des constructions navales en bois». L'ingénieur naval italien Marco Cobau a été engagé pour suivre la rénovation sur le chantier naval turc.

VIDEO. La «Calypso» quitte le port de Concarneau

Les infrastructures, équipements et objets présents sur la «Calypso» d'origine seront conservés, à l'exception de certains équipements plus modernes de navigation, ainsi que les moteurs, qui seront plus efficaces que les anciens et plus respectueux de l'environnement, indique l'Equipe Cousteau. Parmi les nombreux équipements du navire qui ont marqué l'histoire de l'exploration sous-marine, la soucoupe plongeante jaune «Denise», premier type de véhicule sous-marin construit dans un but d'exploration scientifique, sera ainsi rénovée.

D'un poids de 111 tonnes et d'une quarantaine de mètres de long, la «Calypso» doit être hissée à bord du cargo à l'aide des deux grues de ce dernier. Le 4 mars, le navire a quitté le hangar des chantiers Piriou, où il se trouvait depuis 2007, pour être positionné sur un quai du port de Concarneau en attendant son enlèvement.

Ancien dragueur de mines construit en 1942 aux États-Unis, la «Calypso» a fait naufrage à Singapour en 1996. Sa remise en état a été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant