La caisse secrète de la métallurgie en procès

le
0
L'enquête n'a pas établi la destination des 16,5 millions retirés en liquide des comptes de l'UIMM, la fédération patronale de la métallurgie.

Révélée par Le Figaro en septembre 2007, l'affaire avait fait grand bruit: à quoi pouvaient bien servir d'importants retraits en espèces opérés, de 2000 à 2007, sur ordre de dirigeants de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), l'une des branches les plus importantes du Medef? Le procès de dix personnes, qui s'ouvre ce lundi devant le tribunal de Paris, a pour but d'apporter une réponse à cette question à 16,5 millions d'euros. Au premier rang des prévenus, l'ancien vice-président et délégué général de la structure - son vrai patron -, Denis Gautier-Sauvagnac, 71 ans.

Tout démarre le 18 septembre 2007 avec un signalement de Tracfin au parquet de Paris. La cellule de Bercy chargée de pister l'argent sale s'était, manifestement, donné le temps de la réflexion, puisqu'elle avait été ale...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant