La Caisse des dépôts en perte

le
0
L'institution publique a perdu 458 millions d'euros l'an dernier. Elle paie le prix de la chute du cours de France Télécom, et d'opérations hasardeuses chez Dexia ou Veolia Transdev.

La Caisse des dépôts a payé en 2012 un lourd tribut à la crise. L'institution financière publique affiche, pour la deuxième fois de son histoire après l'exercice 2008, une perte annuelle: le résultat net du groupe est en effet négatif de 458 millions d'euros, à comparer à un bénéfice - du reste modeste pour la CDC - de 206 millions en 2011.

Trois grands dossiers ont pesé sur les comptes de la CDC. Le premier, c'est France Télécom qui creuse un trou comptable de 1 milliard d'euros pour le groupe. Une situation frustrante pour la rue de Lille: la CDC doit déprécier une participation que lui a apportée l'État en 2009, pour capitaliser le Fonds stratégique d'investissement, et qu'elle «rend» aujourd'hui à la Banque publique d'investissement nettoyée. Dans l'intervalle, le cours ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant