La Caisse des dépôts active son rôle d'actionnaire 

le
0
L'institution a participé à 238 assemblées générales et voté contre 6% des résolutions.

Les propositions «Caisse des dépôts et consignations» et «poil à gratter» sont rarement associées. Elles sont même le plus souvent considérées comme antinomiques ! Et pourtant, la vieille dame de la rue de Lille, comme on surnomme l'institution financière publique, est aujourd'hui prête à bousculer parfois le capitalisme français. Elle affiche en tout cas désormais clairement ses idées en matière de gouvernance d'entreprise, un domaine où elle intervient au travers de son portefeuille de participations, dont la valeur atteint 45 milliards d'euros. La CDC est ainsi «l'investisseur institutionnel de référence en France, affirme son directeur général adjoint, Antoine Gosset-Grainville. Ses votes en assemblées générales des actionnaires ont une influence non nulle...»

Au cours de la saison 2011 des assemblées, la Caisse aura participé à 238 assemblées générales, et voté contre 6% des résolutions proposées aux actionnaires. Ses motifs de mauvaise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant