La Bundesbank juge l'économie allemande solide

le
1
LA BUNDESBANK JUGE L'ÉCONOMIE ALLEMANDE SOLIDE
LA BUNDESBANK JUGE L'ÉCONOMIE ALLEMANDE SOLIDE

FRANCFORT (Reuters) - L'économie allemande demeure solide, a déclaré lundi la Bundesbank (Buba), qui prévoit une fin d'année globalement positive malgré le ralentissement observé jusqu'à présent.

Dans son rapport mensuel, la banque centrale souligne que la production industrielle allemande a été dopée en juillet par le fait que le mois avait compté moins de jours de vacances scolaires qu'à l'accoutumée. Le phénomène inverse devrait s'être produit en août.

"Les perspectives économiques de l'Allemagne se sont ternies depuis le milieu de l'année", peut-on lire dans le rapport de septembre, qui évoque les "tensions géopolitiques" en référence notamment à l'Ukraine.

"Néanmoins, la tendance générale devrait rester positive malgré le ralentissement du rythme de croissance observé au premier semestre 2014."

L'économie allemande s'est légèrement contractée au deuxième trimestre, ce qui a poussé l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à réduire sa prévision de croissance annuelle. Selon des sources, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schaüble, a lui-même estimé que la croissance du pays pourrait être légèrement inférieure au taux de 1,8% officiellement prévu par le gouvernement.

La Bundesbank reste prudente concernant le mois d'août, qui devrait contrebalancer la solide performance de juillet, les vacances scolaires d'été s'étant principalement étalées sur août. La production industrielle a enregistré en juillet sa plus forte hausse mensuelle depuis mars 2012.

"La forte croissance de la production industrielle ajustée des variations saisonnières s'explique par le fait que les vacances scolaires sont principalement tombées en août."

"Le manque à gagner de la production en raison des vacances en juillet a été moindre que la normale à cette période de l'année. L'effet inverse devrait s'être produit en août."

(John O'Donnell, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • EuropeGa le lundi 22 sept 2014 à 14:08

    La France souffre d'une concurrence déloyale de la part de l'Allemagne : l'utilisation frauduleuse par nos voisins de travailleurs détachés à bas coût. A cause de cela notre agriculture et notre industrie sont en train de mourir. Malheureusement les français ne s'intéressent pas à ces problèmes graves, ils s'intéressent au retour d'un homme qui a contribué à mettre notre pays en faillite !

Partenaires Taux