La Bulgarie dénonce une attaque contre son système bancaire

le
0
SOFIA DÉNONCE UNE ATTAQUE DE SON SYSTÈME BANCAIRE VIA DES RUMEURS
SOFIA DÉNONCE UNE ATTAQUE DE SON SYSTÈME BANCAIRE VIA DES RUMEURS

SOFIA (Reuters) - La Banque centrale de Bulgarie, dans un communiqué sans précédent, a fait état vendredi d'une attaque organisée contre son système bancaire et prévenu qu'elle utiliserait tous les moyens à sa disposition pour protéger les avoirs des citoyens.

First Investment Bank, la troisième banque du pays, perdait plus de 25% vers 09h30 GMT à la Bourse de Sofia, où les valeurs bancaires souffrent depuis jeudi en raison de rumeurs selon lesquelles un établissement bancaire serait en difficulté.

La semaine dernière, des informations sur de supposées malversations de Corporate Commercial Bank (Corpbank) ont provoqué une ruée vers les guichets qui a conduit la banque centrale à placer l'établissement sous tutelle et à suspendre ses opérations.

Un porte-parole de First Investment Bank a déclaré à Reuters que le banque n'avait imposé aucune restriction sur ses opérations.

De son côté, le Premier ministre bulgare a déclaré vendredi qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter de la santé financière des banques du pays.

"Je ne vois aucune raison de s'inquiéter pour les citoyens bulgares. Le pays a suffisamment d'outils (pour gérer la situation", a déclaré Plamen Oresharski dans un communiqué. "Nous soutiendrons toutes les efforts de la banque centrale."

La banque centrale a exhorté toutes les institutions de l'Etat à se coordonner pour assurer la stabilité financière du pays et à entreprendre des poursuites judiciaires contre ceux qui répandent "des rumeurs fausses et mal intentionnées" sur la solidité des banques.

"Il y a eu ces derniers jours une tentative pour déstabiliser l'Etat à travers une attaque organisée contre les banques bulgares sans aucune raison", peut-on lire dans le communiqué.

Le ministre de l'Intérieur, Tsvetlin Yovchev, a annoncé qu'une enquête avait été ouverte jeudi.

"Il y a des tentatives de déstabilisation du système bancaire et une enquête est ouverte depuis hier", a-t-il dit à des journalistes.

"Il y a eu une attaque via internet et via les téléphones portables, ils ont envoyé des SMS pour perturber des personnes au hasard, leur but étant de répandre une rumeur pour déstabiliser une certaine banque", a ajouté Tsvetlin Yovchev.

(Angel Krasimirov, Tsvetelia Tsolova et Matthias; Williams, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux