La bronchite chronique ne doit pas être prise à la légère

le
0
Selon une étude, un pourcentage élevé de fumeurs ignorent souffrir d'une bronchopneumopathie chronique obstructive.

Imaginez une étrange maladie qui détruise vos poumons sans provoquer plus de symptômes que de la toux, des crachats ou de l'essoufflement? En fait, il y a de fortes chances, surtout si vous êtes fumeur ou ancien fumeur, que ce soit une BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive, une affection qui peut conduire à une insuffisance respiratoire grave, responsable d'un essoufflement au moindre geste.

D'ailleurs, même votre médecin peut ignorer votre maladie. Pour preuve, une étude hollandaise publiée cette semaine dans le Journal of the American Medical Association révèle qu'il n'est pas rare de détecter une BPCO lors d'un scanner thoracique fait pour rechercher... un cancer du poumon. Le Pr Pim de Jong et ses collègues du centre médical de l'université d'Utrecht (Pays-Bas) soulignent ainsi l'intérêt de profiter du scanner pour diagnostiquer la BPCO.

Une journée de sensibilisation

Ainsi, ces médecins ont soumis 1000 fumeurs à un scanner thoracique pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant