La Bourse russe en fort repli, le CAC40 efface son rebond

le
1

La baisse du pétrole continue d'inquiéter les investisseurs vis-à-vis de l'économie russe.
La baisse du pétrole continue d'inquiéter les investisseurs vis-à-vis de l'économie russe.

La volatilité record continue d'affecter la Bourse russe. Motivée par une poursuite de la baisse du pétrole, la chute du jour de l'indice RTS dépassait 3,5% peu à 15h30. Les autres places européennes, en fort rebond entre 11h et 15h30, effaçaient une grande partie de leurs gains vers 15h50.

Les investisseurs qui s'intéressent au marché russe savent depuis le mois de décembre que ce dernier est devenu hautement spéculatif. Depuis la panique sur le rouble de début-décembre en lien avec la chute du pétrole, chaque séance de l'indice russe est devenue extrêmement volatile en étant par ailleurs hautement corrélée aux variations de l'or noir. Or, ce dernier continue de battre des records de faiblesse depuis le début de l'année.

Pétrole en nouveau repli

Le pétrole atteignait lundi de nouveaux records de faiblesse depuis presque six ans. Le baril WTI s'échangeait ainsi à 46,6 dollars à 15h45, alors que le Brent tombait à 48,25 dollars à la même heure.

En cause : toujours aucune action en vue pour diminuer la forte production de pétrole dans le monde. Les investisseurs s'attendent à de nouvelles hausses très marquées des stocks aux Etats-Unis et en Arabie saoudite, symbolisant le trop-plein d'offre par rapport à la demande. Ce matin encore, Jean-Marie Chevalier expliquait les raisons de la baisse du pétrole sur Boursorama.

Les marchés européens entraînés dans la chute

Surtout, peu avant 16h, la poursuite du recul des prix du baril semblait peser sur le rebond boursier entamé par les places européennes en matinée. En hausse de 1,6% à 11h, le CAC40 avait effacé la totalité de ses gains de la journée à 15h50 et passait en territoire négatif. Wall Street, après une ouverture en hausse, passait dans le rouge dès les premières minutes de cotation.

L'indice OBX de la Bourse norvégienne s'inscrivait également en baisse depuis le début de la journée. Au cours des derniers mois, l'indice OBX avait pourtant bien résisté aux variations de l'or noir malgré l'importance du secteur pétrolier au sein de l'économie norvégienne.

X.Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le lundi 12 jan 2015 à 17:17

    manipulation des cours....