La Bourse grecque s'envole, les places européennes clôturent dans le vert

le
4

La Bourse d'Ath�nes était en forte hausse mardi 24 février.
La Bourse d'Ath�nes était en forte hausse mardi 24 février.

Les premières mesures économiques envisagées par le gouvernement Tsipras ont été rendues publiques vers 13h mardi 24 février. La Bourse d'Athènes accueillait ce plan très positivement et s'appréciait ainsi de 9,81% à la clôture. Les autres places européennes ont surtout apprécié le discours de Janet Yellen, présidente de la Fed.

Les mesures présentées par le nouveau gouvernement grec ne s'éloignent pas vraiment des plans d'austérité que le pays a déjà dû appliquer au cours des dernières années. Parmi elles : un recul de l'âge de certaines retraites, des coupes dans les dépenses publiques, ou encore une baisse des salaires dans la fonction publique. À noter toutefois des mesures sociales renforcées avec l'introduction de bons d'alimentation très ciblés pour les personnes les plus démunies, rapportait cet après-midi l'AFP (lire l'article complet).

L'Athex rebondit de presque 10%

Les investisseurs semblaient quelque peu rassurés par la nouvelle. La Bourse d'Athènes, qui s'appréciait déjà de 6% en matinée après être restée fermée hier, gagnait 9,81% à la clôture peu après 16h (heure française). La volatilité de l'indice restait ainsi toujours aussi élevée avec de brutaux mouvements de baisses et de hausses d'une séance à l'autre, qui refont de la Bourse grecque un marché très spéculatif depuis bientôt trois mois.

Toutes les valeurs de l'Athex étaient dans le vert en fin de séance. Les valeurs bancaires étaient parmi les plus recherchées, les quatre banques grecques s'appréciant de plus de 10%, notamment la Banque du Pirée (« Trapeza Piraios ») qui gagnait 19,97% au dernier fixing.

Les Bourses européennes réagissent surtout au discours de Janet Yellen

Sur les autres places européennes, la nouvelle sur le dossier grec ne provoquait aucun impact notable sur les cours. En France, le CAC40 n'a pas spécialement évolué lors de l'annonce, et le Dax allemand non plus. En toute fin de séance, les marchés européens ont néanmoins suivi Wall Street qui s'appréciait suite au discours de Janet Yellen, présidente de la Fed, qui s'exprimait devant le Congrès américain pour présenter l'état de la politique monétaire appliquée dans le pays. Les investisseurs ont apprécié la "patience" que Janet Yellen a exprimée vis-à-vis d'une future remontée des taux d'intérêts américains (lire l'article complet). Le CAC40 a clôturé en hausse de 0,50% et le Dax en hausse de 0,67%.

À noter, parmi les autres indices internationaux, une baisse de plus de 2,39% de l'indice RTS à la Bourse de Moscou. L'idice RTS est resté dans le rouge toute la journée, cette baisse s'expliquant principalement par la rechute des prix du baril de pétrole WTI qui sont discrètement repassés sous les 50 dollars en début de semaine dans l'attente du chiffre des stocks américains publiés demain vers 16h.

X. Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lopez69 le mardi 24 fév 2015 à 18:31

    Combien de milliards va encore nous coûter cette envolée?

  • roger.l1 le mardi 24 fév 2015 à 17:10

    Super : + 9,81% . C'est sûr que les ouvriers grecs doivent être contents !...

  • gamapi le mardi 24 fév 2015 à 15:44

    ils jouent en bourse avec l'argent de Bruxelles , c'est à dire le notre :-((

  • zoila5 le mardi 24 fév 2015 à 15:43

    La Grèce compte pour zéro sur les marchés de bourse mondiaux...