La Bourse et la livre turques saluent le résultat des élections

le
0

ISTANBUL, 2 novembre (Reuters) - La Bourse et la livre turques sont en forte hausse lundi matin au lendemain d'élections législatives qui permettent au Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan de retrouver la majorité absolue au Parlement, mettant ainsi un terme à des mois d'incertitude pour les investisseurs. Vers 9h00 GMT, l'indice BIST 100 de la Bourse d'Istanbul gagnait 5,4% .XU100 et la livre s'appréciait de plus de 3,6%, à 2,8075 pour un dollar TRYTOM=D3 . La devise turque pourrait ainsi enregistrer sa plus forte hausse sur une séance depuis sept ans. Les résultats officiels du scrutin de dimanche ne seront pas proclamés avant une dizaine de jours mais, d'après les projections de la chaîne de télévision publique TRT, l'AKP a réuni 49,4% des voix, ce qui devrait lui assurer 316 députés au Parlement, où la majorité absolue est fixée à 276 sièges. ID:nL8N12X03H Ce résultat lève les doutes qui pesaient sur la situation politique et institutionnelle du pays depuis les législatives de juin, lors desquelles l'AKP avait perdu la majorité absolue. "Les marchés sont concentrés sur un facteur et un seul: la stabilité. Du point de vue des marchés, et notamment parce qu'ils s'attendaient à des résultats bien pires, c'est un élément positif", commente Nicholas Spiro, directeur du cabinet de conseil Spiro Sovereign Strategy. Les résultats de dimanche sont néanmoins porteurs de menaces à plus long terme car ils risquent de creuser les divisions politiques en Turquie, ajoute-t-il. "Cela va inévitablement alimenter les craintes d'une Turquie encore plus autoritaire, encore plus populiste et nationaliste sur le plan économique", dit-il. Les incertitudes politiques ont pesé depuis juin sur la Bourse turque et surtout sur la livre, qui affichait avant lundi un recul d'environ 20% depuis le début de l'année. Les derniers mois ayant été marqués entre autres par une répression accrue contre les médias d'opposition et les entreprises liées au prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis et que le président turc accuse d'infiltrer le pouvoir avec le projet de mener un coup d'Etat, ces valeurs souffrent en Bourse des résultats des élections. Le groupe de médias Dogan Holdings DOHOL.IS chute ainsi de près de 10% tandis que la compagnie minière Koza Ipek KOZAL.IS et le groupe métallurgique Koza Metal KOZAA.IS , deux entreprises proches de Gülen, abandonnaient respectivement 9,8% et 14,3%. (David Dolan et Daren Butler, avec Nevzat Devranoglu; Marc Angrand pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant