La Bourse est moins préoccupée par la Syrie

le
0
L'indice CAC 40 se redresse, mais ne retrouve pas les 4 000 points. L'or et le pétrole de détendent, avec l'éloignement du risque géopolitique sur la Syrie.

Les marchés européens se sont repris hier, soulagés par l'éloignement du risque géopolitque lié à une frappe occidentale sur la Syrie. Les doutes exprimés à la Chambre des communes britannique et les propos prudents de Barack Obama laissent en effet entendre que l'Occident n'est pas tout à fait prêt à intervenir par la force contre Damas.

Dans ce contexte de moins grande tension, l'indice CAC 40 a gagné 0,65 %, à 3 986,35 points, l'indice Dow Jones était en hausse de 0,53 % à la mi-séance, et le Nasdaq s'adjuge un peu plus de 1 %. Le prix du baril de pétrole s'est un peu détendu (voir ci-contre), et l'or a cédé un peu de terrain sans toutefois repasser sous les 1 400 dollars l'once à Londres.

L'élément de plus perturbant de la séance a été la réaction des marchés à l'annonce d'une révision plu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant