La Bourse en plein doute

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens poursuivent leur spirale baissière. Le CAC 40 a cédé 1,88% à 4 085,30 points. Depuis le début de la semaine, la Bourse de Paris a abandonné 4,5%. Dans le reste de l'Europe, la tendance est similaire comme en témoigne le repli de 195% de l'Euro Stoxx ce soir. A Wall Street, l'aversion pour le risque est plus contenue, le Dow Jones ne cédant que 0,13% à l'approche de la mi-séance grâce à l'annonce d'une croissance de l'activité dans les services au plus haut depuis sept mois (ISM des services à 56,5 en juin après 52,9 en mai).

Les Bourses européennes continuent d'être battues par de violents vents contraires. En premier lieu, le manque de visibilité sur l'impact du Brexit sur l'économie continue de peser sur la confiance des investisseurs. Ces derniers préfèrent dès lors délaisser les actions au profit d'actifs jugés moins risqués comme les obligations souveraines des Etats les plus solides, Etats-Unis et Allemagne en tête, et l'or. Cette fuite vers la qualité a propulsé ce matin l'once de métal précieux à 1 371,40 dollars, au plus haut depuis mars 2014.

A ces craintes s'ajoutent les conséquences de la volatilité des devises sur les entreprises. La livre reculait cet après-midi de près de 1% à 1,2893 dollar, étant passée sous le seuil de 1,30 dollar pour la première fois depuis 1985. A contrario, le billet vert, considéré comme une monnaie refuge, gagnait 0,12% à 1,1055 dollar pour un euro, se rapprochant de son plus haut niveau depuis plus de quatre mois.

Enfin, les investisseurs s'inquiètent de la santé du secteur bancaire italien qui croule sous les créances douteuses. La fragilité de Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS), la troisième banque du pays, focalise particulièrement l'attention à tel point que la Consob, le gendarme boursier italien, a annoncé hier soir que les ventes à découvert sur la banque seraient interdites aujourd'hui. Une décision salvatrice : l'action a gagné 4,9% ce soir après avoir perdu 20% hier. Elle accuse une chute de 80% depuis le début de l'année.

A la Bourse de Paris, le palmarès reflète l'ensemble de ces risques. Axa a cédé 3,89%, Carrefour 3,27%, Orange, 3,04% et Accor 2,68%. Pénalisé par des prévisions jugées prudentes, Air Liquide, pourtant étiquetée valeur défensive, a perdu 4,17%. Aucune valeur du CAC 40 n'a terminé en hausse.

(P-J.L)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant