La Bourse des PME aura-t-elle assez de moyens ?

le
0
(lerevenu.com) - L'association professionnelle des analystes financiers constate tout d'abord qu'Enternext, dont NYSE Euronext vient d'annoncer le prochain lancement, ne correspond pas au projet de Bourse des PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) que le rapport Giami-Rameix avait décrit avec précision. La SFAF se félicite qu'Enternext mette en jeu six places locales françaises. En revanche, les analystes financiers doutent de la pertinence d'étendre ce marché boursier aux entreprises, belges, portugaises et hollandaises. 

L'association des analystes salue aussi le futur fonctionnement d'Enternext : « Ouvrir la gouvernance de l'entité ? la moitié des administrateurs sont indépendants ? ainsi construite représente aussi un élément très positif car il garantit une autonomie du projet à l'égard d'Euronext ». Néanmoins, la SFAF pointe la « faiblesse des moyens marketing et commerciaux déployés par son actionnaire unique, 4 millions d'euros supplémentaires à des moyens existants de 14 millions ». L'association n'entend pas moins « pleinement soutenir les efforts de la filière pour ranimer le tissu boursier des PME ». 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant