La Bourse décroche : que faire, acheter ou vendre ?

le
1
Les ventes sont devenues massives sur les actions. (© L. Grassin)
Les ventes sont devenues massives sur les actions. (© L. Grassin)

A la recherche de valeurs dites refuges, les investisseurs ont poursuivi leurs achats de dette publique allemande (rendement à 0,24% sur l’échéance à dix ans, proche du plus bas historique atteint en avril 2015 à 0,07%) et américaine (rendement à 1,67% pour un plus bas historique à 1,40% en juillet 2012). Censée affaiblir le yen, la décision de la Banque du Japon de passer en taux négatif a eu l’effet contraire : la devise nipponne s’est appréciée contre dollar de 7% en deux semaines !

Enfin, l’or semble vouloir sortir de son canal baissier en place depuis quatre ans, en passant au-dessus de 1.200 dollars l’once. En revanche, les taux d’intérêt remontent en Espagne, en Italie et au Portugal. Les actions ont lourdement chuté: le CAC 40 a perdu 15% depuis le début de l’année, le SP 500 a reculé de 11% et le Nikkei a chuté de 18%. Les Bourses et devises émergentes poursuivent leur déclin engagé depuis neuf mois.

Les banques attaquées 

A Paris, un quart des valeurs du CAC 40 perdent plus de 20% depuis le 1er janvier: Société Générale et Crédit Agricole (banques), Lafargeholcim et Arcelormittal (matériaux),Peugeot, Valeo, Renault (automobile).  

Déboussolés par l'effondrement du pétrole et par l’indécision de la Réserve Fédérale, les professionnels s’interrogent sur la dynamique de la conjoncture américaine, principal moteur de la croissance mondiale. Des publications de de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.