La Bourse de Tokyo perd 1,68%, au plus bas depuis sept semaines

le , mis à jour à 07:51
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,68% mardi, affectée par la volatilité des prix du pétrole et la perspective d'une remontée des taux d'intérêt directeurs de la Réserve fédérale américaine cette semaine.L'indice Nikkei a perdu 317,52 points à 18.565,90, sa plus faible clôture depuis le 22 octobre, et le Topix, plus large, a cédé 25,33 points (1,66%) à 1.502,55.

Les intervenants sont restés sur la défensive alors que débute la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Fed. Si l'issue ne fait guère de doute, la banque centrale américaine ayant préparé le terrain à une première hausse de taux depuis 2006, les investisseurs attendent des indications sur le rythme des resserrements à venir.

"Le marché est nerveux pour le moment, mais après cette phase de correction il y aura des occasions intéressantes", prédit Masayuki Kubota, stratège chez Rakuten Securities. "Une hausse de taux aux Etats-Unis est synonyme de redressement économique et cela est généralement positif pour le marché japonais."

En attendant, la déprime des cours du pétrole, en baisse pour le huitième jour consécutif, a pesé sur la tendance.

Le courant vendeur a fait baisser les grandes valeurs cycliques comme Nissan (-3,68%), Toyota (-1,86%) ou Panasonic (-1,98%).

Aux financières, Mitsubishi UFJ Financial Group et Mizuho Financial Group ont lâché 2,52% tandis que Nomura Holdings cédait 1,49%.

Les fournisseurs d'Apple ont été sensibles à une note de Morgan Stanley prévoyant un recul des ventes d'iPhone l'an prochain. TDK Corp a rendu 3,94%, Nitto Denko 3,29% et Murata Manufacturing 2,45%.

Toshiba, en repli de 0,07%, a surperformé en réaction à un article du journal Nikkei évoquant un prochain plan de restructuration.

(Ayai Tomisawa, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant