La Bourse de Tokyo finit en très légère baisse

le , mis à jour à 09:01
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en très légère baisse mercredi, alors qu'elle avait terminé la première partie de séance sur un gain modeste à la suite du recul du yen par rapport à son pic de 17 mois atteint contre le dollar.

La place nippone a ainsi enregistré sa plus longue série de séances dans le rouge depuis le lancement de l'"Abenomics", un ensemble de réformes censées relancer une économie atone et déflationniste, voici plus de trois ans.

La parité dollar/yen était stationnaire au moment de la clôture de la place nippone mais les valeurs exportatrices ont conservé leurs pertes inscrites lorsque le yen a flambé.

Des indicateurs économiques médiocres font craindre une quatrième récession en cinq ans au Japon. "Le marché se pose à présent de grandes questions sur l'Abenomics", a ainsi observé Stefan Worrall (Credit Suisse).

L'indice Nikkei a perdu 17,46 points (0,11%) à 15.715,36 points et le Topix, plus large, a cédé 0,62 point (0,05%) à 1.267,75 points. Le Nikkei est sur une série de sept séances de baisse de suite.

Le yen a atteint son sommet contre le billet vert en réaction à des propos du Premier ministre japonais Shinzo Abe rapportés par le Wall Street Journal.

Shinzo Abe estimait qu'il fallait éviter d'affaiblir les monnaies par des "interventions arbitraires" et il appelait de ses voeux une stabilisation des taux de change.

"Le pic de 17 mois de la monnaie japonaise remet en cause l'efficacité de la politique d'assouplissement quantitatif du Japon et il est évident que cela sera un souci pour la Banque du Japon", a dit Martin King (Tyton Capital Advisors).

Les intervenants du marché ont signalé que l'arrêt brutal de la reprise à Wall Street, tel qu'on peut l'observer depuis le début de la semaine, n'était pas bon pour le Nikkei car cela pourrait vouloir dire que ce dernier a raté l'occasion de faire son propre rally quand il était encore temps.

Parmi les valeurs exportatrices, Panasonic a perdu 3,22% et Sony 0,78%.

Contre la tendance, les actions des électriciens se sont distinguées, un recours en vue de la fermeture des réacteurs nucléaires de Sendai de Kyushu Electric Power, les seuls encore actifs au Japon, ayant été invalidé.

Kyushu Electric Power a bondi de 7,2%, Hokkaido Electric Power a pris 6,8% et Shikoku Electric Power a progressé de 3,8%.

Kansai Electric Power, qui a déposé un recours en mars contre l'arrêt de deux de ses réacteurs par décision de justice, a pris 3,5%.

(Joshua Hunt, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant