La Bourse de Tokyo finit en hausse de 1,20%

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,20% mercredi, à nouveau rassurée par un semblant de désescalade des tensions en Ukraine et encouragée par une déclaration du Premier ministre chinois disant que le pays visait une hausse de quelque 7,5% de son produit intérieur brut (PIB) cette année. L'indice Nikkei a gagné 176,15 points à 14.897,63 et le Topix, plus large, a pris 8,79 points (+0,73%) à 1.212,90.

Le Nikkei affiche ainsi sa deuxième séance de hausse consécutive après sa lourde chute de lundi à la suite d'une précipitation des événements en Ukraine. Depuis le début de la semaine, l'indice se retrouve en territoire positif.

Et son pic de 15.094,54 atteint le 25 février est à nouveau considéré par les intervenants de marché comme un possible objectif à court terme.

La Russie a envoyé des signaux contradictoires mardi entre, d'un côté, ce qui peut apparaître comme des gestes d'apaisement du président Vladimir Poutine sur la crise ukrainienne et, de l'autre, le test - réussi - d'un missile intercontinental.

La Russie peut oeuvrer à la recherche d'une solution politique à la crise en Ukraine en coordination avec d'autres pays, a déclaré le président chinois Xi Jinping à son homologue russe Vladimir Poutine.

Le Keqiang, le Premier ministre chinois, en plus de l'annonce d'un objectif de PIB de 7,5%, a également dit que l'inflation devrait ressortir à 3,5%.

"Si (cet objectif de PIB) avait été ramené à, par exemple, 7,2%, cela aurait pu être perçu comme un message suggérant que les autorités chinoises favorisent les réformes structurelles par rapport à la croissance", a dit Soichiro Monji, analyste chez Daiwa SB Investments.

(Hideyuki Sano Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant