La Bourse de Tokyo finit en hausse de 0,44%

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,44% jeudi, se ressaisissant après avoir chuté la veille sous le poids des valeurs technologiques entraînées par les résultats décevants d'Apple.

Sur fond d'optimisme pour les résultats trimestriels des sociétés de l'archipel, l'indice Nikkei a gagné 90,28 points à 20.683,95 points et le Topix, plus large, a pris 9,51 points (0,57%) à 1.664,88 points.

Le marché a également été soutenu par la faiblesse du yen, tandis que sur le plan macroéconomique, le Japon a vu la croissance de ses exportations rebondir en juin (+9,5% par rapport à juin 2014) après le creux enregistré en mai.

Cette progression légèrement inférieure aux attentes des analystes, au rythme toutefois le plus soutenu en cinq mois, n'occulte pas les inquiétudes autour de l'impact du ralentissement de l'économie chinoise sur les exportations japonaises.

Aux valeurs, le titre Nidec a bondi de 8,74%. Le fabricant de moteurs électriques a rapporté une hausse record de 24,1% de son bénéfice d'exploitation à 31 milliards de yens (228 millions d'euros) entre avril et juin.

A l'inverse de la tendance, le laboratoire Esai a vu son titre reculer de 5,9% dans des échanges fournis après la publication de données de recherche décevantes sur un traitement expérimental de la maladie d'Alzheimer de son partenaire Biogen.

Avec l'apaisement des inquiétudes sur la situation internationale et notamment la diminution de la volatilité sur les marchés chinois, les investisseurs commencent à accorder davantage d'attention aux catalyseurs intérieurs, estiment des traders.

"Les anticipations de résultats solides ont toujours été là mais les gens peuvent enfin se concentrer dessus", relève Isao Kubo, de Nissay Asset Management, en ajoutant que le marché nippon devrait probablement remonter progressivement jusqu'à son pic de 18 ans et demi atteint en juin (20.952,71 points).

(Ayai Tomisawa, Tangi Salaün et Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant