La Bourse de Tokyo finit en baisse de 3,3% avec la hausse du yen

le
1
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en recul de 3,3% vendredi, à son plus bas niveau en un mois, alors que le yen continue à s'apprécier dans un climat d'inquiétudes croissantes autour de la crise ukrainienne et du ralentissement de la croissance chinoise.

Les Etats-Unis et l'Allemagne ont lancé de nouvelles mises en garde à la Russie si la République autonome de Crimée organisait comme prévu dimanche un référendum sur son rattachement à la Russie. (voir)L'indice Nikkei a perdu 488,32 points à 14.327,66 points, son plus bas depuis le 14 février, et le Topix, plus large, a cédé 38,76 points (-3,22%) à 1.164,70 points.

Sur le marché des changes, le yen gagne 0,2% face au dollar et plus de 0,3% face à l'euro, profitant encore de son statut de valeur refuge dans un environnement incertain.

"Les investisseurs débouclent leurs positions longues sur le Nikkei et leurs positions à découvert sur le yen", dit Kyoya Okazawa, responsable des actions et des dérivés de matières premières chez BNP Paribas.

"Les vendeurs de court terme, comme les spécialistes des matières premières, sont des acteurs importants aujourd'hui et ils réagissent aussi à la chute des cours du cuivre."

Le cuivre a touché un plus bas de 44 mois cette semaine à la suite de nouveaux signes de ralentissement en Chine et dans la crainte d'une série de défauts dans ce même pays.

(Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlcbnb le vendredi 14 mar 2014 à 08:06

    que va alors faire la bourse de paris, puisque nous dépendons énormément de la Russie.