La Bourse de Tokyo chute de 3,32%, le Nikkei à moins de 14.000

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a terminé en forte baisse lundi avec un indice Nikkei à moins de 14.000 points, pour la première fois depuis près d'un mois, en raison de la hausse du yen contre le dollar.

En outre, les investisseurs ne veulent pas s'engager sur le marché dans l'attente de la réunion de la Réserve fédérale mardi et mercredi et de la statistique manufacturière chinoise jeudi, qui est prévue faible.

La glissade des places boursières est générale en Asie, les actions chinoises en particulier étant bien parties pour accuser leur quatrième séance dans le rouge d'affilée.

Ici comme ailleurs, on attend de la Fed des précisions sur le calendrier qu'elle adopterait pour dénouer progressivement sa politique d'assouplissement quantitatif (QE), qui en est actuellement à sa troisième déclinaison.

L'indice Nikkei a perdu 468,85 points (3,32%) à 13.661,13, tandis que le Topix a cédé 38,61 points (3,31%) à 1.128,45.

La hausse du yen affecte particulièrement les valeurs tournées vers l'exportation comme les constructeurs automobiles Toyota et Honda qui ont perdu respectivement 4,07% et 3,03%.

Comme les Etats-Unis et l'Europe, le Japon est en pleine "saison" des résultats.

Nomura Securities observe que 14% des sociétés figurant dans l'indice des grandes capitalisations Russell/Nomura avaient publié leurs comptes du premier trimestre au 26 juillet.

Elles ont réalisé une hausse du chiffre d'affaires de 8,4% et une progression de 12,3% du bénéfice courant, alors que lors du trimestre précédent - le dernier de l'exercice 2012/2013 - les hausses étaient respectivement de 5,5% et 2,9%.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant