La Bourse de Tokyo cède 0,12% mais gagne près de 6% en octobre

le
0
 (Actualisé avec clôture définitive, précisions, valeurs) 
    TOKYO, 31 octobre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini 
lundi en baisse de 0,12%, victime, comme Wall Street vendredi, 
du regain d'incertitude sur la présidentielle américaine, mais 
elle affiche sur l'ensemble du mois d'octobre un gain de près de 
6%, dans des volumes toutefois au plus bas depuis quatre ans. 
    L'indice Nikkei  .N225 , qui avait atteint vendredi son plus 
haut niveau de clôture depuis six mois, a perdu 21,39 points à 
17.425,02 alors que le Topix  .TOPX , plus large, prenait 0,61 
point (+0,04%) à 1.393,02. 
    A l'instar de Wall Street vendredi, le marché japonais a 
accusé le coup du dernier rebondissement de la campagne 
présidentielle américaine, à savoir l'annonce par le directeur 
du FBI de nouvelles investigations sur des courriers 
électroniques d'Hillary Clinton.  
    "Les investisseurs sont plus préoccupés qu'auparavant par 
l'issue de l'élection américaine. Tout le monde est dans 
l'incertitude et l'incertitude est généralement mauvaise pour le 
marché actions", a commenté Takuya Takahashi, responsable de 
stratégies d'investissement de Daiwa Securities. 
    Par ailleurs, les investisseurs japonais ont hésité à 
prendre des positions trop marquées à la veille des décisions de 
politique monétaire de la Banque du Japon. 
    En dehors des préoccupations politiques et monétaires, les 
valeurs du secteur des matières premières ont souffert de la 
baisse des cours du pétrole. Inpex  1605.T  a perdu 1,64% et 
Japan Petroleum Exploration  1662.T  2,58%. 
    A la hausse, les groupes de transport maritime Nippon Yusen 
KK  9101.T  (+6,44%), Mitsui OSK Lines  9104.T  (+5,62%) et 
Kawasaki Kisen Kaisha  9107.T  (+0,39%) ont profité de l'annonce 
de la fusion de leurs activités de transport de conteneurs.  
    Le mois d'octobre se solde par une hausse de 5,93% du 
Nikkei, mais dans des volumes au plus bas depuis septembre 2012, 
ce que des intervenants expliquent par l'impact des achats de 
fonds indiciels (ETF) de la Banque du Japon, qui visent à 
soutenir le marché mais limitent la liquidité.  
     
 
 (Hirotoshi Sugiyama et Ayai Tomisawa; Marc Angrand pour le 
service français, édité par Patrick Vignal) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant