La Bourse de Tokyo bondit de près de 4% après les élections

le , mis à jour à 08:58
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a bondi de près de 4% lundi après la nette victoire de la coalition gouvernementale aux élections sénatoriales de dimanche, qui permettra au Premier ministre Shinzo Abe de faire adopter plus facilement de nouvelles mesures et réformes. L'indice Nikkei, également encouragé par la hausse de Wall Street vendredi après de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, a fini en hausse de 601,84 points (3,98%) à 15.708,82. En séance, l'indice a atteint un pic de 15.816,67, son meilleur niveau depuis le 24 juin quand ont commencé à tomber les résultats du référendum britannique sur le Brexit.

Le Topix, plus large, a pris 45,91 points (3,79%) à 1.255,79 avec la totalité de ses sous-indices dans le vert.

Avec la victoire de sa coalition dimanche, Shinzo Abe dispose désormais d'une majorité des deux tiers à la chambre haute et renforce son empreinte sur le Parti libéral démocrate qu'il a mené au pouvoir en 2012 sur la promesse d'une relance de l'économie, entre autres par le biais d'une politique monétaire ultra-accommodante de la Banque du Japon (BoJ).

"Le Premier ministre Abe poursuit sa série gagnante, les électeurs lui ont donné un nouveau mandat pour poursuivre sa politique avec le PLD", commente Hiroki Allen, responsable de Superfund Japan à Tokyo.

L'ancien président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke a visité lundi la Banque du Japon, a pu constater Reuters, ce qui selon Hiroki Allen "renforce l'impression générale que la BoJ est ouverte à de nouvelles idées."

Des sources avaient indiqué à Reuters que Bernanke, qui dirigeait la Fed pendant la crise financière de 2008-2009, serait reçu cette semaine par le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, et par Shinzo Abe.

En vedette, le groupe de jeux vidéo Nintendo s'est envolé de 24,52% à 20.260 yens, après déjà un bond de 9% vendredi, en réaction à une forte demande pour son nouveau jeu pour smartphones Pokemon GO.

Ce jeu faisant appel à la réalité augmentée a été lancé la semaine dernière aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande et il s'est rapidement hissé en tête des applications gratuites disponibles sur iTunes, la boutique en ligne d'Apple. Son lancement au Japon est attendu sous peu.

Panasonic s'est adjugé 7,89% à 931,1 yens. Le groupe prévoit de plus que doubler ses ventes annuelles de batteries pour voitures électriques d'ici trois ans grâce à une forte demande du constructeur américain Tesla.

Le repli du yen, en baisse de plus de 1% face au dollar au moment de la clôture, a soutenu les exportateurs comme Nissan, en hausse de 5,23%, Toyota (+4,87%), Honda (+4,04%) ou Tokyo Electron (+3,30%).

A rebours de la tendance, l'électricien Kyushu Electric Power a chuté de 7,55% après la défaite du gouverneur sortant de la préfecture de Kagoshima aux élections du week-end. Yichiro Ito, qui avait autorisé le redémarrage de la centrale nucléaire de Sendai l'an dernier, la seule à avoir repris son activité au Japon quatre ans après la catastrophe de Fukushima, a été battu par un militant anti-nucléaire, Satoshi Mitazono.

(Ayai Tomisawa, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant