La Bourse de Paris timidement dans le vert (0,09%) pour débuter une séance calme

le
0

La Bourse de Paris débutait très timidement dans le vert vendredi (+0,09%), rechignant à s'élancer franchement dans une séance pauvre en rendez-vous et où la Bourse de New York n'ouvrira ses portes qu'à moitié.

A 09H13 (08H13 GMT), l'indice CAC 40 prenait 4,27 points à 4.546,83 points. La veille, il avait fini en légère hausse de 0,29% alors que Wall Street était fermée pour la fête de Thanksgiving.

"L'absence de volumes significatifs était la principale problématique des marchés hier, elle le sera encore aujourd'hui du fait de la période de Thanksgiving aux Etats-Unis. Les investisseurs européens vont devoir prendre leur mal en patience en cette période creuse", a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Le seul indicateur macroéconomique susceptible de jouer sur la tendance concernera le PIB britannique au troisième trimestre et, surtout l'investissement des entreprises sur la même période, qui reste un facteur clé afin d'évaluer l'impact économique réel du Brexit", a-t-il estimé.

Du côté des indicateurs, l'agenda est plutôt dégarni, à l'exception d'une nouvelle estimation du Produit intérieur brut du Royaume-Uni au troisième trimestre.

Avant l'ouverture, le moral des ménages français a été publié et il est resté stable en novembre, après avoir légèrement augmenté en octobre.

Sur le terrain des valeurs, EDF prenait 0,20% à 10,12 euros alors que le groupe a été accusé par l'organisation de défense de l'environnement, Greenpeace de "délits boursiers", pour avoir présenté un "bilan inexact" de ses finances qui seraient plombées par le nucléaire. Le groupe a répliqué par une plainte pénale contre X.

SFR reculait de 0,26% à 23,34 euros après que le tribunal de grande instance de Paris a donné raison au comité central d'entreprise (CCE) de SFR qui avait assigné l'opérateur télécoms en justice pour obtenir des informations sur le détail des milliers de suppressions de postes annoncées d'ici à mi-2019.

Fnac Darty refluait de 0,12% à 68,21 euros. Plusieurs centaines de postes risquent d'être supprimés dans le cadre du regroupement des sièges de la Fnac et de Darty qui devrait être effectif au premier semestre 2017, selon des sources syndicales.

Solocal perdait 1,09% à 3,09 euros malgré l'annonce d'un bénéfice net de 14 millions d'euros au troisième trimestre de l'exercice 2016, en baisse de 17,6%, et la confirmation de ses objectifs pour cette année.

Groupe LDLC montait de 1,20% à 35,33 euros, soutenu par des résultats en forte hausse, en ligne avec ses objectifs annuels, au premier semestre de son exercice décalé.

ArcelorMittal gagnait 0,93% à 7,24 euros, profitant d'un relèvement de sa recommandation à "surperformer" par RBC, tout comme Remy Cointreau (+2,33% à 77,16 euros) après la remontée de la sienne à "neutre" par Berenberg.

Sensorion s'élevait de 3,06% à 4,38 euros, bénéficiant de l'obtention d'un statut privilégié de la Commission européenne pour accélérer le développement d'un candidat-médicament contre une pathologie auditive rare.

abx/smr/mml


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant