La Bourse de Paris sans tendance

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Les 4.300 points tiennent ! Le CAC40 grapille quelques points ce vendredi matin peu avant 9h30 à 4.310 points, alors que Wall Street, fermée pour cause de fête de Thanksgiving, rouvrira ce vendredi pour une séance écourtée.

 Il n'y aura par ailleurs pas de statistiques de conjoncture outre-Atlantique en cette fin de semaine. Les investisseurs goûtent peu la dégradation, par l'agence Standard & Poor's, du triple A des Pays-Bas, dont la notation souveraine est ramenée à "AA+". En revanche, ils trouvent des motifs de satisfaction dans le relèvement de la perspective associée à la note espagnole. Elle passe de "négative" à "stable", ce qui valide les efforts de redressement du pays.

WALL STREET

Le marché américain était fermé hier pour la fête de Thanksgiving. Il sera ouvert aujourd'hui pour une demie séance.

ECO ET DEVISES

La consommation des ménages français a reculé de -0,2% en octobre, alors que les économistes anticipaient une progression de 0,2% en moyenne, rapporte l'Insee ce 29 novembre. Sur un an, elle se replie de -0,1%. L'institut statistique précise que la baisse est imputable au repli des dépenses en énergie.

Les prix à la production de l'industrie sur le marché français ont baissé de 0,2% en octobre, le recul concernant tous les marchés, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

Le moral des consommateurs britanniques a baissé pour le deuxième mois de suite en novembre, une série inédite depuis l'été 2011, selon le cabinet d'études GfK.

La parité euro / dollar atteint 1,3612 ce matin. Le baril de Brent se négocie 110,84$ et le WTI 92,20$ pour l'échéance de janvier. L'once d'or se traite 1.242$ (-0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Veolia Environnement (+0,50% à 12,04 Euros) : le groupe a finalisé l'acquisition de la participation de 50% de FCC dans Proactiva Medio Ambiente. Le montant de l'opération s'élève à 150 millions d'euros. "Avec cette acquisition, Veolia Environnement va consolider ses positions en Amérique Latine dans la gestion des déchets et le traitement des eaux et conforte ainsi sa stratégie de développement dans les zones à forte croissance" commente le groupe. Cette opération est neutre sur les objectifs de ratio d'endettement à horizon 2014 et relutive dès 2014 en résultat net, avant effet de l'allocation du prix d'acquisition.

* Bolloré (+0,60% à 400,15 Euros) : c'est Bolloré Africa Logistics qui a remporté l'appel d'offres de l'exploitation du terminal roulier du port de Dakar, après une procédure lancée en 2010. Le contrat de concession, d'une durée de 25 ans, a été signé le 28 novembre 2013 avec le Port Autonome de Dakar. Il porte sur l'exploitation des opérations logistiques des navires rouliers, dits "RoRo", dédiés principalement au transport de véhicules. Bolloré va investir 97 millions d'euros sur la durée de la concession, afin d'améliorer les infrastructures en vue d'attirer de nouveaux clients.

* Rubis (+0,30% à 46,14 Euros) : contrat rempli pour la société, qui a mené à bien une augmentation de capital de 85 millions d'euros en proposant des actions à 36,50 euros, un niveau avantageux par rapport aux cours actuels. La demande à titre irréductible a porté sur 96,4% des actions à émettre, si bien qu'une part infime des demandes à titre réductible sera honorée. En effet, Rubis a reçu plus de 284 millions d'euros de demandes de souscription, soit près de 3,5 fois plus que d'offre. Le règlement-livraison et l'admission aux négociations des 2.329.297 actions nouvelles sur Euronext Paris interviendront le 3 décembre 2013. A l'issue de cette opération, le capital social de Rubis sera composé de 37.268.761 actions.

VALEURS EN BAISSE

* Laurent Perrier (-0,20% à 70,67 Euros) : le chiffre d'affaires s'est contracté de -5,6% au terme du premier semestre de l'exercice 2012/2013, à 90,1 millions d'euros, mais la société est parvenue à accroître de 10,5% son résultat opérationnel à 17,1 millions d'euros, si bien que la marge est passée de 16,2 à 19% sur la période. Le bénéfice net part du groupe s'est accru de 18,2% à 8,2 millions d'euros. Le bureau d'études Gilbert Dupont espérait mieux en matière de revenus (93 millions d'euros, -2,7%), mais ne visait que 16,7 millions d'euros de résultat opérationnel, soit 18% de marge, et un bénéfice net de 7,5 millions d'euros. Les revenus ont bénéficié d'un effet prix positif de 3,9% sur le semestre, tandis que l'effet volume a pesé à hauteur de -8,3% et l'effet de change de -1,2%. "Les performances du premier semestre ne sont pas extrapolables au second, notamment l'effet positif de la marge sur récolte propre", prévient cependant la direction, qui attend en outre sur la totalité de l'exercice un taux d'imposition qui "pourrait être légèrement supérieur à celui de l'an dernier du fait de la taxation des dividendes". Les efforts sur la gestion devraient permettre de dégager un cash-flow net positif.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant