La Bourse de Paris s'élance dans le vert (+0,85%) stimulée par les records de Wall Street

le
0

La Bourse de Paris s'élançait dans le vert (+0,85%) mardi à l'ouverture, stimulée par les sommets atteints par Wall Street la veille et des cours du pétrole toujours en hausse.

A 09H40 (08H40 GMT), l'indice CAC 40 prenait 38,36 points à 4.567,94 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,56% à 4.529,58 points.

Wall Street avait pour sa part terminé à des niveaux jamais atteints, soutenue par un bond des cours du pétrole.

Les cours du pétrole continuaient leur ascension mardi matin, les investisseurs nourrissant l'espoir croissant d'un accord entre l'Opep et la Russie pour réduire la production et soutenir les cours.

"Les indices américains ont fini en hausse hier soir" grâce à "la progression du prix du baril de pétrole et (à) un regain de la confiance concernant le nouveau gouvernement américain qui commence à prendre forme", ont souligné les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Le mouvement d'euphorie pourrait maintenant tenter de traverser l'Atlantique et pourquoi pas permettre" à certains indices de sortir des fourchettes dans lesquels ils se trouvent depuis mi-juillet, ont-ils ajouté.

"Les marchés européens, généralement timides le matin (quand ils sont livrés à eux-mêmes), se refont une santé l'après-midi grâce à Wall Street. Ce matin", ils ouvrent en hausse, "soutenus de nouveau par les marchés américains, mais parviendront-ils à maintenir cette avance?", se sont interrogés pour leur part les analystes d'Aurel BGC.

Du côté des indicateurs, l'agenda est largement dégarni, à l'exception des reventes de logements en octobre aux États-Unis.

Sur le plan des valeurs, celles liées au pétrole et aux matières continuaient à profiter du dynamisme des cours du brut à l'instar de Total, en hausse de 1,14% à 44,50 euros, d'ArcelorMittal (+4,93% à 6,96 euros), de Technip (+0,85% à 66,57 euros ) ou de Vallourec (+1,25% à 5,01 euros).

Sanofi montait de 0,79% à 76,30 euros, soutenu par l'annonce de l'approbation des autorités sanitaires américaines pour commercialiser un nouveau traitement du diabète de type 2, qui n'avait jusqu'à présent obtenu aucun feu vert dans le monde.

Zodiac Aerospace souffrait (-5,22% à 20,23 euros) d'un exercice 2015-2016 encore affecté par des surcoûts dans son activité d'aménagement de cabines même si le groupe vise un retour à sa rentabilité "historique" d'ici 2019-2020 et assure que son redressement est "en bonne voie".

Heurtey Petrochem était stable à 24,90 euros. Le conseil d'administration de la société a recommandé lundi aux actionnaires d'apporter leurs titres à l'offre d'Axens, filiale de l'organisme public français de recherche en énergie IFP EN, qui a relevé mi-novembre de deux euros par action le prix de son offre de rachat.

Trigano profitait (+1,91% à 66,65 euros) d'un bénéfice net en hausse de 50,7% à 89,7 millions d'euros pour son exercice décalé 2015-2016 et du fait qu'il envisage une nouvelle "progression notable" de son activité en 2016-2017.

Areva montait de 7,38% à 4,70 euros, grâce à l'annonce que sa division réacteurs (Areva NP) avait remporté un contrat de "plusieurs millions de dollars" pour la fourniture et l'installation d'équipements à la centrale nucléaire de Palo Verde, en Arizona (sud des États-Unis).

Bouygues profitait (+3,66% à 32,88 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "neutre" par Goldman Sachs, tout comme Klépierre (+2,33% à 35,42 euros) après une remontée de la sienne à "acheter" par HSBC.

Bolloré bénéficiait également (+3,94% à 2,96 euros) d'un début de suivi de son titre par HSBC avec la recommandation "acheter".

Publicis reculait à l'inverse de 0,45% à 60,34 euros, pénalisé par un début de suivi de son titre avec la recommandation "sous performer" par Credit Suisse.

abx/jum/ggy


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant