La Bourse de Paris retient son souffle

le
0
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© DR)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© DR)

(lerevenu.com) - Déterminée à contrer le risque de déflation et à stimuler l'économie de la zone euro, la BCE devrait annoncer des rachats massifs d'actifs comprenant des obligations d'Etat, une mesure aussi attendue que débattue. Le but: peser sur les taux d'intérêt, pour stimuler le crédit, et injecter de l'argent dans le circuit économique, alors que plane en Europe le spectre de la déflation (spirale auto-entretenue de baisse des prix et des salaires).

Mercredi, des informations de presse rapportant que le directoire de la BCE était favorable à la mise en oeuvre d'un programme de rachats massifs d'actifs pour un montant de 50 milliards d'euros par mois jusqu'à fin 2016 ont encore renforcé les attentes des marchés.

Une déception du côté du programme pourrait entraîner dans son sillage les places européennes et provoquer à nouveau une forte volatilité, estiment les analystes de Saxo Banque.

Les banques centrales font actuellement la pluie et le beau temps sur les marchés. Un tel programme d'assouplissement quantitatif, ou QE selon son acronyme anglo-saxon, a ainsi déjà été utilisé par les banques centrales du Japon, d'Angleterre et par la Fed américaine.

La réunion de la BCE intervient une semaine après l'annonce de la Banque nationale suisse (BNS) de supprimer son taux de change plancher entre le franc suisse et l'euro, une décision

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant