La Bourse de Paris reste prudente et regarde vers l'Opep (+0,50%)

le
0

La Bourse de Paris restait prudente mercredi à la mi-journée (+0,50%), les investisseurs gardant un oeil sur la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne.

A 12H35 (10H35 GMT), l'indice CAC 40 prenait 22,74 points à 4.574,20 points, dans un volume d'échanges de 972 millions d'euros. La veille, le marché parisien avait progressé de 0,91%.

Après une ouverture proche de l'équilibre, le marché parisien a tenté de regagner un peu de terrain mais sans parvenir à grimper significativement.

La réunion de l'Opep est "le premier grand rendez-vous de la semaine", relèvent les gérants de Barclays Bourse.

Le ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih s'est dit "optimiste" quand à la possibilité qu'un accord de limitation de la production soit conclu mercredi à Vienne lors de la réunion de l'Opep, tout en reconnaissant que rien n'est joué.

"Sans accord, les cours du baril pourraient décrocher et déstabiliser les marchés", poursuit Barclays Bourse.

Depuis plusieurs semaines, les tractations vont bon train entre les 14 membres de l'Opep pour mettre en place des quotas par pays destinés à relancer des prix déprimés par une surabondance d'offre depuis l'été 2014.

Tout en suivant de près cette réunion, les investisseurs auront également fort à faire avec une série d'indicateurs dont l'inflation dans la zone euro qui a continué d'accélérer en novembre à 0,6%, contre 0,5% en octobre tandis qu'en France, les prix à la consommation sont restés stables en novembre par rapport au mois d'octobre, mais ils ont rebondi de 0,5% sur un an, selon des estimations provisoires.

En Allemagne, le taux de chômage est par ailleurs resté inchangé à 6% en novembre, un plus bas historique depuis la réunification.

Aux Etats-Unis, ils s'intéresseront aux dépenses et revenus des ménages en octobre, à l'activité économique dans la région de Chicago en novembre ainsi qu'aux chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour le même mois, prélude au rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi.

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut sont également à l'agenda.

Côté banques centrales, plusieurs discours de membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) sont attendus avant la publication dans la soirée du Livre Beige de la Fed sur l'état de l'économie américaine.

Du côté des valeurs, Air Liquide (+2,75% à 97,46 euros) bénéficiait de discussions entourant le secteur de la chimie. Le fabricant allemand de gaz industriel Linde a reçu une nouvelle offre pour fusionner avec l'américain Praxair, deux mois après l'échec d'une première tentative.

Rémy Cointreau gagnait 2,59% à 79,33 euros, encouragé par un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par les analystes de Société Générale.

Veolia (+0,83% à 16,45 euros) profitait d'un début de suivi à "surpondérer" par Barclays.

Cegedim bondissait pour sa part de 4,29% à 21,90 euros, dynamisé par un résultat net de 3,4 millions d'euros pour le troisième trimestre malgré une perte de 16,8 millions d'euros sur neuf mois.

Wavestone (+3,02% à 88,49 euros) profitait d'un bond de 47% de son bénéfice au premier semestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant