La Bourse de Paris reste dans le rouge

le
1
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)

(lerevenu.com) - Le risque d'un contre-pied après la forte hausse des indices européens n'est pas nul, estiment dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC. Le marché parisien avait signé huit séances de hausses consécutives avant de se replier mardi.

La cote accueillait avec circonspection les conclusions de la banque centrale américaine à l'issue de sa première réunion de politique monétaire de l'année. La banque centrale américaine (Fed) a réaffirmé mercredi qu'elle ferait preuve de "patience" avant de normaliser sa politique monétaire tout en laissant entendre que la croissance "solide" de l'économie pourrait l'amener à relever ses taux cette année, une échéance que les investisseurs tentent d'anticiper. Comme attendu, le Comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed a maintenu ses taux directeurs entre 0 et 0,25%, les laissant au même niveau que depuis 2008 afin de continuer à soutenir l'activité.

Le fait d'avoir mis le poids sur la patience tout en signalant que la croissance américaine (tout comme l'emploi) restait solide a quelque peu perturbé les investisseurs, estime John Plassard, de Mirabaud Securities.

Dans ce contexte, le marché restera attentif aux demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis, avant une première estimation de la croissance dans le pays au quatrième trimestre vendredi. Évidemment, la Fed ne

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le jeudi 29 jan 2015 à 11:27

    Il n'y a personne dans la bourse à part les initiés de bidouilleurs; il suffit d'analyser pour cela l'évolution erratique des cours des valeurs depuis plusieurs mois; isl veulent vraiment nous faire prendre des vessies pour des lanternes! Mais tout ce petit monde va se faire rattraper par la cavalerie tôt ou tard! Ils ont apparemment même pas peur! on en reparle!