La Bourse de Paris reste bien orientée après Wall Street (+0,24%)

le
0

La Bourse de Paris restait dans le vert lundi dans le sillage de Wall Street (+0,24%) les investisseurs demeurant modérément enthousiastes dans l'attente d'indications précises quant aux intentions économiques de Donald Trump.

A 15H40 (14H40 GMT), l'indice CAC 40 prenait 10,62 points à 4.499,89 points, dans un volume d'échanges de 2,1 milliard d'euros. Vendredi, le marché parisien avait reculé de 0,92%.

L'indice a ouvert en hausse, avant de limiter un peu sa progression en cours de séance sur fond de prudence quant aux futures politiques du 45e président américain.

"Les marchés actions sont positifs (...) L'observation de Trump reste le passe-temps de choix", remarque Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

Lors d'un entretien à la télévision dimanche, Donald Trump a cherché à établir une forme d'équilibre dans les premières nominations à son cabinet, en propulsant à deux postes-clé de son administration le président du parti républicain et son ancien directeur général de campagne, une personnalité très controversée.

En dehors des Etats-Unis, les investisseurs avaient par ailleurs plusieurs statistiques à digérer dans le reste du monde.

En Chine, les ventes au détail, l'un des moteurs de la croissance du géant asiatique, se sont essoufflées, illustrant les déséquilibres et la conjoncture toujours précaire de la deuxième économie mondiale.

En zone euro, la production industrielle a reculé de 0,8% en septembre.

Du côté des valeurs, Axa prenait 2,23% à 22,65 euros après l'annonce d'un accord avec le groupe américain Marsh en vue de lui céder Bluefin, son activité de courtage en assurance dommages pour les entreprises au Royaume-Uni.

Veolia était en queue de peloton (-4,06% à 16,31 euros), pénalisé par un changement de sa recommandation de "surpondérer" à "neutre" par Exane.

Les valeurs bancaires continuaient pour leur part de profiter d'une hausse des taux d'emprunt sur le marché de la dette d'Etat. BNP Paribas prenait 1,39% à 55,51 euros, Société Générale 0,96% à 40,17 euros et Crédit Agricole 1,50% à 10,85 euros.

Bureau Veritas pâtissait (-1,92% à 16,88 euros) d'un abaissement de recommandation à "conserver" par les analystes de Jefferies.

Suez (-1,77% à 12,79 euros) était pour sa part tiré vers le bas. Le groupe a racheté une unité de traitement de déchets dangereux en Allemagne au chimiste américain Dow Chemical.

lem/fpo/jpr


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant