La Bourse de Paris reprend son souffle

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Ce jeudi marquait d'ailleurs le début du mois boursier de mai... Beaucoup de publications trimestrielles ont encore animé le palmarès avec des fortunes diverses pour les sociétés concernées.
Wall Street affiche encore une bonne tenue, toujours proche de ses sommets ce jeudi, avec un indice large S&P 500 à moins de 1% de la barre des 1.600 pts. Les publications trimestrielles se poursuivent, avec notamment Exxon et 3M aujourd'hui. 

ECO ET DEVISES

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 16.000 sur la semaine antérieure à 339.000. Un chiffre meilleur qu'attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 350.000 nouvelles demandes. La moyenne à quatre semaines atteint 357.500 pour la période terminant le 20 avril. Un chiffre en recul de 4.500 par rapport à la semaine précédente. 
Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 13 avril atteint 2,3%, en baisse de 0,1% par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3 millions, en repli de 93.000 par rapport à la semaine précédente.
L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois d'avril 2013 est ressorti négatif de 5 points, soit un niveau comparable à celui du mois de mars. L'indicateur est moins bon que prévu, puisque le consensus des économistes était de -1 point. Ce rapport confirme donc le ralentissement de l'activité manufacturière dans la région.
L'euro reste au-dessus des 1,30/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

* Areva : : 8,7%. MM.He Yu, Président de China Guangdong Nuclear Power Holding (CGNPC), Henri Proglio, Président d`Electricité de France (EDF), et Luc Oursel (Areva), ont signé un accord de coopération industrielle et opérationnelle entre les trois groupes. Selon les termes de cet accord, CGNPC, Areva et EDF réaffirment leur volonté d`achever avec succès la construction des deux premiers réacteurs de Taishan et de mener à bien le démarrage de leur exploitation commerciale, ceci également afin d`envisager dans les meilleures conditions le lancement de futurs réacteurs. 
Dans cette perspective, Areva et CGNPC vont également engager rapidement l`analyse du retour d`expérience de la construction des unités Taishan 1&2. Cette coopération prévoit également la contribution d`EDF et d`Areva, dans leur domaine de compétences respectif, à l`amélioration de la sûreté, de la maintenance et de la performance du parc de réacteurs de CGNPC en activité et à son évolution. Dans ce cadre, les trois partenaires tireront un bénéfice commun de leurs expériences industrielles nucléaires respectives et envisageront une coopération dans de futurs projets internationaux

* Nexity s'adjuge 7%. Après un chiffre d'affaires trimestriel stable, Nexity a confirmé ses perspectives 2013 avec environ 9.000 réservations nettes de logements neufs dans un marché français attendu entre 70.000 et 75.000 unités. Le chiffre d'affaires consolidé 2013 reste attendu supérieur à 2,6 milliards d'euros pour un résultat opérationnel courant supérieur à 180 millions d'euros. Un dividende de 2 euros sera proposé à l'Assemblée Générale du 23 mai 2013 et Nexity envisage de maintenir ce dividende en 2014.

* Technip grimpe de 5%. Les résultats publiés par le groupe d'ingénierie spécialisé dans le secteur pétrolier et gazier sont restés solides au premier trimestre, et les entrées de commandes ont largement dépassé les attentes de la place. Au terme de son premier trimestre 2013, Technip a dégagé un chiffre d'affaires de 2,01 milliards d'euros, supérieur de 14,2% à celui de la même période de 2012, tandis que son EBITDA progressait de 10,8% à 226,9 millions d'euros, aboutissant à une légère contraction de la marge, à 11,3% contre 11,6% précédemment. Le résultat opérationnel courant s'est établi à 173,5 millions d'euros (+5%), soit une marge de 8,6%, et le bénéfice net à 116,2 millions d'euros (+3,6%). Les prises de commandes sont ressorties à 2,9 milliards d'euros sur la période, après 3,31 milliards d'euros un an avant, pour un carnet qui atteint 14,778 milliards d'euros (+19,7%). La direction a confirmé les objectifs fixés en février.

* Atos : +4% avec Imerys, Alcatel-Lucent, Valeo, Faurecia

* Nexans gagne 3%. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2013 de 1,67 milliard d'euros. A cours des métaux non-ferreux constants, la décroissance organique atteint près de 5,6%. La société anticipe un deuxième trimestre 2013 à un niveau sensiblement plus élevé, notamment en raison de la disparition des conditions climatiques particulièrement défavorables et de la correction de tendance sur la haute tension terrestre. Enfin, le Groupe met en place les leviers d'amélioration de sa performance opérationnelle en 2014 et 2015. Par ailleurs, en Europe, il explique mobiliser ses équipes sur la préparation du projet de plan d'économies qui fera l'objet d'une consultation au troisième trimestre avec les partenaires sociaux.

* Peugeot poursuit son rebond spéculatif en hausse de 2,5%. L'Assemblée Générale des actionnaires, réunie hier sous la présidence de Thierry Peugeot, Président du Conseil de Surveillance, a adopté l'ensemble des résolutions recommandées par le Directoire et le Conseil de Surveillance. Les actionnaires ont notamment ratifié la cooptation de Louis Gallois

* Renault progresse de 3%. La baisse du marché européen et français ayant été plus forte que prévue au premier trimestre, Renault adopte la même prévision 2013 que son concurrent PSA : -5% en Europe avec un premier semestre plus faible que le second. Renault voit par contre le marché automobile mondial (VP+VU) progresser de 3% par rapport à 2012. Grâce au lancement de nouveaux modèles (Captur, ZOE, Nouvelle Clio Estate, Nouvelle Logan) et du plein effet des modèles lancés fin 2012 (Nouvelle Clio et Nouvelle Sandero), Renault a pour ambition de regagner des parts de marché en Europe cette année, tout en confortant une stratégie commerciale "valorisante" pour ses marques. Sous réserve que les marchés automobiles européens et français ne se dégradent pas plus qu'attendu, Renault maintient donc ses objectifs 2013 d'augmenter ses immatriculations, de dégager une marge opérationnelle positive et de générer un free cash flow opérationnel dans la branche Automobile....

* France Telecom gagne 2%. L'opérateur avait confirmé hier le versement du solde du dividende au titre de l`exercice 2012, soit 0,20 euro par action, qui sera payé en numéraire le 11 juin 2013. Pour l`exercice 2013, un dividende d`au moins 0,80 euro par action sera versé, dont un acompte de 0,30 euro en numéraire en décembre prochain.

* Thales : stable. Le groupe a vu ses ventes progresser de 3% (+5% en organique) entre le premier trimestre 2012 et le premier trimestre 2013, à 2,755 milliards d'euros, mais a subi une forte contraction de -22% de ses entrées de commandes sur la période, à 2,05 milliards d'euros, à cause d'une base de comparaison élevée l'année précédente. Les revenus étaient attendus à 2,66 milliards d'euros par le consensus. Les analystes avaient anticipé une contraction des entrées de commandes. Le carnet global ressort à 29 milliards d'euros et représente toujours plus de deux ans de chiffre d'affaires. Thales a confirmé ce matin les perspectives communiquées le 28 février 2013. 

VALEURS EN BAISSE

* Bull chute de 13%, lourdement sanctionné après l'annonce de revenus trimestriels en baisse plus forte qu'anticipée. Le groupe informatique a en effet souffert au premier trimestre, puisque son activité a reculé de -6% en données organiques à 267,6 Millions d'euros. Les prises de commandes reculent aussi à 237,1 ME, soit un ratio "book to bill" de 0,89.

* Bic : -6% après des résultats décevants au premier trimestre. Cheuvreux évoque un "raté" conséquent sur les résultats et plus léger sur les ventes. L'analyste se garde d'extrapoler sur l'année entière mais avait pronostiqué une réaction négative pour l'action...

* Pages Jaunes : -2,5% avec Sanofi, Chargeurs 

* Pernod Ricard : recule de 2% après avoir dévoilé ce matin ses ventes sur les neuf premiers mois de l'exercice 2012/2013, marquées par 6,65 milliards d'euros de revenus, soit une croissance de 5% en données publiées et de 4% en données internes. Le management évoque une "bonne résistance", dans un marché qui demeure difficile. Le groupe continue à s'appuyer sur les mêmes moteurs de croissance, à savoir la montée en gamme de ses produits et l'innovation, ses 14 marques principales et les whiskies indiens, ainsi que sur les marchés émergents et les Etats-Unis. "Nous confirmons notre objectif d'une croissance interne du résultat opérationnel courant proche de 6% pour l'ensemble de l'exercice 2012/2013", conclut le groupe.

* Unibail-Rodamco cède 1,4%. La foncière a dégagé au premier trimestre 2013 430 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé, en croissance de 1,6% en glissement annuel. Les revenus locatifs bruts de la période ressortent à 383,7 millions d'euros (+2,2%). "En dépit d'un environnement économique difficile et au regard des solides fondamentaux du Groupe, Unibail-Rodamco est confiant dans sa capacité à atteindre une croissance d'au moins 5% de son résultat net récurrent par action en 2013", précise la foncière commerciale. 

* Essilor perd 1%. Le groupe a terminé son premier trimestre 2013 sur un chiffre d'affaires de 1,276 milliard d'euros, en hausse modeste de 0,5% en données publiées, mais seulement stable en base homogène. Sur la période, les effets de périmètre ont compté pour 2,1% et le change a pesé à hauteur de -1,6%. Au final, et malgré cette panne de croissance du premier trimestre, le numéro un mondial de l'optique ophtalmique confirme viser sur l'année une croissance de chiffre d'affaires supérieure à 7% en base homogène, renforcée des acquisitions organiques, ainsi que le maintien d'un niveau de rentabilité élevé.

* Gemalto stable. Avec 518 millions d'euros de chiffre d'affaires au terme du 1er trimestre 2013, la société affiche une croissance de 7% en données publiées et de 9% à taux de change constants en glissement annuel. Le consensus fourni par un analyste ressortait à 535 millions d'euros. Les objectifs sont cependant confirmés, avec une croissance à deux chiffres du résultat des activités opérationnelles et du chiffre d'affaires à taux de change constants.


Finance Plus, édité par lerevenu.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant