La Bourse de Paris repart dans le rouge

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - A 09H20 (07H20 GMT), l'indice CAC 40 perdait 19,16 points à 3.986,85 points. La veille, il avait regagné 1,84% à 4.006,01 points, bénéficiant de statistiques encourageantes et du report de quelques jours d'éventuelles frappes en Syrie.

Le marché parisien reprenait son souffle mardi matin tout en se préparant à la réouverture de Wall Street, qui est resté portes closes lundi en raison d'un jour férié.

"Avec le retour des (investisseurs des) Etats-Unis et une hausse probable de la liquidité, les échanges vont être beaucoup plus significatifs", estime Chris Weston, analyste chez IG.

Plusieurs indicateurs économiques sont au programme, avec notamment une bonne nouvelle en zone euro puisque le nombre de chômeurs en Espagne a enregistré un sixième mois de baisse en août, à 4,7 millions, sans grande conséquence sur le marché.

Aux Etats-Unis, les investisseurs suivront les dépenses de construction pour juillet et l'indice ISM d'activité dans l'industrie pour août.

"Alors que les investisseurs sont à la recherche d?indications sur l?état de la conjoncture américaine pour préciser leurs anticipations de calendrier de la modification de la politique monétaire du Fed, les résultats de l?enquête ISM dans le secteur manufacturier sont importants", expliquent les économistes chez le courtier Aurel BGC.

Les marchés redoutent une réduction des rachats d'actifs de la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de sa réunion de mi-septembre, compte tenu de l'amélioration de l'économie.

Par ailleurs, les investisseurs continueront à suivre les développements sur une possible intervention en Syrie.

La campagne lancée par Barack Obama pour convaincre le Congrès de donner son feu vert à des frappes en Syrie entre dans le vif du sujet, avec l'audition au Sénat du secrétaire d'Etat John Kerry et du chef du Pentagone Chuck Hagel. La rentrée officielle du Sénat et de la Chambre des représentants aura lieu le 9 septembre, et aucun vote n'aura lieu avant cette semaine-là.

"Cette nouvelle source d?incertitude venant s'ajouter aux doutes sur la stratégie de la Fed, elle présage d?un début de mois de septembre particulièrement volatile", remarquent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Parmi les valeurs, les titres liés aux équipementiers télécoms profitaient de la cession par le finlandais Nokia de son activité téléphones portables au groupe informatique américain Microsoft pour 5,44 milliards d'euros. Alcatel-Lucent prenait 6,84% à 2,16 euros et STMicroelectronics 3,41% à 6,48 euros.

Crédit Agricole gagnait 0,40% à 7,84 euros. Le courtier Jefferies a entamé le suivi à "acheter", alors qu'il débute à "conserver" sur BNP Paribas (-0,47% à 48,72 euros) et Société Générale (+0,26% à 34,26 euros).

Unibail-Rodamco perdait 1,17% à 173,05 euros, pénalisé par un abaissement de recommandation par Deutsche Bank.

Lafarge (-0,03% à 46,41 euros) était presque stable après avoir annoncé la cession de ses activités cimentières au Honduras, sur la base d'une valorisation totale de 435 millions d'euros.

Foncière des régions prenait 0,31% à 59,01 euros. La société est complètement sortie du capital d'Altarea Cogedim, pour 115 millions d'euros.

Technip gagnait 0,08% à 88,09 euros après avoir signé un contrat-cadre d?une durée de quatre ans avec le groupe pétrolier brésilien Petrobras, pour l'aider à modifier des plates-formes offshore existantes.

Enfin, Seché Environnement perdait du terrain (-2,32% à 27,35 euros). Le groupe a confirmé sa prévision d'une "amélioration très progressive de sa rentabilité opérationnelle à partir du deuxième semestre, après une première moitié d'année où ses bénéfices ont reculé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant