La Bourse de Paris rebondit de 1,4%

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Alors que le parlement chypriote a rejeté hier soir le plan d'aide européen et surtout la très controversée taxe sur les dépôts bancaires, et que Chypre cherche actuellement des solutions alternatives pour éviter la faillite, le CAC40 a rebondi de 1,43% ce mercredi, à 3.830 pts. L'indice parisien a ainsi mis fin à trois séances consécutives de baisse, profitant de la remontée de Wall Street outre-Atlantique, et en attendant le communiqué monétaire de la Fed qui ne devrait pas, selon les observateurs, réserver de mauvaise surprise...

ECO/DEVISES

La zone Euro a "pris note" hier soir du rejet par le Parlement chypriote de son plan d'aide, mais a ajouté qu'elle "réitérait son offre" faite lundi, qui épargnerait les dépôts inférieurs à 100.000 euros. Chypre est donc renvoyé dos au mur et doit toujours trouver des ressources de 5,8 milliards d'euros si elle veut toucher une aide de 10 milliards d'euros de l'Europe pour sauver son système bancaire de la faillite. Le ministre chypriote des Finances a entamé mercredi à Moscou des négociations avec la Russie, et des rumeurs de marché évoque un "plan B" avec les partenaires européens.

Dans l'actualité économique aux États-Unis ce mercredi, c'est bien évidemment la Fed qui tiendra la vedette. Le communiqué monétaire de la Banque centrale américaine sera publié à 19 heures (heure française), faisant état du verdict sur les taux, qui devraient rester proches de zéro. Le discours de la Banque ne devrait pas fondamentalement évoluer, les économistes s'attendant à un maintien durable des actions non conventionnelles d'assouplissement quantitatif. La Fed s'est engagée à soutenir l'économie jusqu'à ce que le taux de chômage américain, actuellement logé à 7,7%, repasse sous les 6,5%, du moins si les prévisions relatives à l'inflation demeurent raisonnables. Les prévisions économiques de la Fed seront également publiées à 19 heures. Ben Bernanke, le président de la Banque, livrera ensuite ses remarques, lors de la conférence de presse débutant à 19h30.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 1,3 million de barils pour la semaine close au 15 mars 2013, à 382,7 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse de 1,7 million de barils. Les stocks d'essence ont eux reculé de 1,5 million de barils quand le consensus attendait une baisse de 2 millions de barils. Enfin, les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont baissé de 0,7 million de barils contre un repli de 0,9 million de barils anticipée par le consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro revient sur 1,2948$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 92,7$, et le Brent s'affiche à 107,8$.

VALEURS EN HAUSSE

Technicolor bondit de 9,1%. Goldman Sachs a relevé à l'achat sa recommandation sur Technicolorce matin, ce qui vaut un bond de 4,7% à 2,87 euros au dossier à l'ouverture. Le courtier a relevé de 2,50 à 4 euros son objectif de cours.

Lafarge gagne 3,5% après avoir aligné trois séances de baisse.

Bouygues (+3,3%) repasse au-dessus de 23 Euros.

France Telecom monte de 3%. Selon le Wall Street Journal, Yahoo! discuterait avec France Télécom d'une prise de contrôle de sa filiale Dailymotion. D'après le quotidien financier, qui rapporte des sources anonymes, Yahoo pourrait acquérir jusqu'à 75% du site de vidéos en ligne, avec pour ambition de concurrencer Youtube, leader du secteur et filiale de Google. France Télécom conserverait dans un premier temps le solde du capital de la société, qui pourrait actuellement être valorisée autour de 300 M$.

L'Oréal gagne 2,4%. Le dernier rapport annuel du groupe de produits cosmétiques montre que le capital ne comportait que 5% d'actionnaires individuels à fin 2012. Les institutionnels français détenaient à cette date 8,3% du capital contre 24,5% pour les institutionnels étrangers. La famille Bettencourt reste le premier actionnaire (30,5% du capital) de concert avec Nestlé (29,3%).

* Les valeurs bancaires rebondissent un peu après avoir connu un début de semaine difficile, avec l'annonce de la taxation des dépôts chypriotes. Crédit Agricole reprend 2%, BNP Paribas monte de 3,1%, et Société Générale prend aussi 1,2%.

Air France KLM gagne 1,7%. La hausse des marchés actions ces derniers mois a fait réapparaître des solutions de financement qui avaient été enterrées après une série d'expériences douloureuses depuis l'éclatement de la bulle spéculative internet. Air France-KLM annonce ainsi ce matin l'émission d`une OCEANE à échéance 15 février 2023 pour 480 millions d'euros, montant qui pourrait être porté à 550 millions d`euros si l'opération est bien accueillie. Les actionnaires d`Air France-KLM au 19 mars 2013 bénéficient d`un délai de priorité de trois jours de bourse. L`Etat français a décidé de souscrire à cette émission dans le cadre du délai de priorité à hauteur de la totalité de sa participation dans le capital d`Air France-KLM, soit 15,9%. La valeur nominale unitaire des obligations fera ressortir une prime d`émission comprise entre 30% et 35% par rapport au cours de référence de l`action Air France-KLM. Les OCEANE porteront intérêt au taux de référence avec une marge comprise entre -0,02% et +0,73% payable à terme échu le 15 février de chaque année. Les obligations seront remboursées en espèces au pair le 15 février 2023. Le produit de la présente émission sera affecté aux besoins généraux du groupe Air France-KLM, et notamment le financement de la flotte, et permettra d'optimiser l`échéancier de remboursement de la dette.

Peugeot reprend 1,5%. Au salon automobile d'Alger du 19 au 29 mars, Peugeot expose ses dernières nouveautés, la 301, le crossover urbain 2008 et dans un autre style la 208 GTI qui sera lancée en Algérie vers la fin de l'année. La berline tri-corps 301, lancée en Algérie en décembre lors du Salon d'Oran, a d'ailleurs déjà séduit plus de 11.000 clients dans le pays. L'Algérie est un marché qui compte pour la marque au lion car il constituait le troisième débouché géographique en volume au mois de janvier 2013, derrière la Chine et la France. Cette année, Peugeot mise beaucoup sur la 208 pour animer ses ventes en Algérie.

VALEURS EN BAISSE

Mersen perd 4,7%. Le groupe, dont le chiffre d'affaires 2012 a atteint 810,7 millions d'euros sur son nouveau périmètre, a dévoilé ce matin ses résultats de la période, notamment un EBITDA de 116 millions d'euros, matérialisant une marge de 14,3% contre 17,6% un an avant sur une base identique, et un résultat opérationnel courant de 76,3 millions d'euros (9,4% des revenus), en retrait de 3,7 points en un an. Le bénéfice net part du groupe se réduit à 5,6 millions d'euros, contre 56,9 millions d'euros un an avant. Le management avait confirmé lors de la publication des revenus annuels viser une marge opérationnelle courante de l'ordre de 9% en 2012, soit environ 75 millions d'euros. Le groupe fait donc un peu mieux que l'attente moyenne de la place.

Atos cède 3,5%. Siemens profite de la hausse de l'action Atos pour engager la cession des 250 millions d'euros de convertibles obtenues dans le cadre du rachat de SIS par la société française en juillet 2011. Le prix obtenu dépendra des conditions de placement, mais le conglomérat allemand souligne que sur la base du cours de la veille (56,75 euros), l'opération pourrait lui rapporter quelque 300 millions d'euros. En revanche, Siemens ne prévoit pas de modifier sa détention directe de 15% au capital d'Atos, "au vu de la très bonne coopération opérationnelle et stratégique entretenue avec Atos, parmi d'autres facteurs".

Accor perd 1,8% est repasse sous les 28 Euros.

Solvay recule encore de 1,6% après avoir déjà cédé 1,1% hier.

Publicis abandonne encore 1,3% après une chute de 2,4% enregistrée mardi.

EADS reperd 0,8%. Moody's Investors estimait hier que la récente commande ferme de Lion Air portant sur 234 Airbus de la famille A320 (109 A320neo, 65 A321neo et 60 A320ceo) représente, d'un point de vue crédit, un développement positif pour EADS ("A2", perspective "stable") et négatif pour son grand rival Boeing ("A2", perspective "stable"). "Nous croyons que le prix a joué un grand rôle dans décision de Lion Air pour placer cette grosse commande d'Airbus, même si elle représente une victoire clé dans les marchés indonésiens et d'Asie-Pacifique en croissance rapide, de façon plus générale", notait Russell Salomon vice-président chez Moody's.

Iliad redonne 0,2% après ses sommets de la veille. Plusieurs analystes ont rehaussé leurs objectifs de cours mais Morgan Stanley a abaissé de "surpondérer" à "pondération en ligne sa recommandation.

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant