La Bourse de Paris rebondit dans le sillage de Wall Street (+0,43%)

le
0

La Bourse de Paris rebondissait mercredi dans le sillage de l'ouverture de Wall Street (+0,43%), reprenant des forces après avoir perdu plus de 2% à l'ouverture sur fond d'incertitudes quant à la future politique de Donald Trump.

A 15H51 (14H51 GMT), l'indice CAC 40 prenait 19,06 points à 4.495,95 points dans un volume d'échanges de 3,7 milliards d'euros. La veille, le marché parisien avait pris peu de risques (+0,35%).

Après une ouverture en forte baisse, le marché a changé de cap en cours de séance, les investisseurs temporisant avant les premières annonces de Donald Trump.

"Le marché a récupéré durant la journée, cela traduit une phase d'attentisme", commente auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste pour IG France.

"Le marché va désormais scruter les annonces de Trump. Il n'y a pas du tout le même niveau de nervosité que lors du vote sur le Brexit", ajoute-t-il.

"Les investisseurs tentent de comprendre et de disséquer quelles seront les conséquences économiques et politiques d'un choix que l'on peut déjà qualifier d'historique", notent les experts de Mirabaud Securities Genève.

En plus de la présidence, les républicains ont conservé le contrôle du Congrès, verrou stratégique qui permettra à la majorité de mettre pleinement en oeuvre le programme du populiste Donald Trump.

Les propositions de ce dernier restent vagues dans un certain nombre de domaines, en particulier en matière économique.

Néanmoins, "après l'annonce de sa victoire, Donald Trump a tenu un discours rassurant et a appelé au rassemblement et à l'unité. Ce qui explique peut-être une part de la baisse modérée des marchés", écrit pour sa part le courtier Aurel BGC.

"Lors de son premier discours devant ses partisans, Donald Trump a joué l'apaisement et tenté de réduire les tension en appelant à l'unité du pays", ajoutent les experts de Mirabaud Securities Genève.

Du côté des valeurs, Sanofi était à la deuxième place du CAC 40, engrangeant 4,31% à 76,03 euros, une victoire de Donald Trump étant interprétée comme plus favorable au secteur pharmaceutique. Genfit était également bien orienté (+3,12% à 18,82 euros), tout comme Innate Pharma (+1,43% à 11,31 euros).

Natixis chutait pour sa part de 5,47% à 4,37 euros après la publication d'un bénéfice net en légère hausse de 2% au troisième trimestre. Le titre était pénalisé par un abaissement de recommandation à "conserver" par Kepler Cheuvreux.

Euronext (-4,89% à 33,45 euros) était plombé par un bénéfice net en baisse de 20% à 38 millions d'euros au troisième trimestre, prévoyant un chiffre d'affaires en baisse d'environ 5% pour 2016.

Alstom bondissait en revanche de 6,93% à 25,39 euros après un bénéfice net de 128 millions d'euros pour le premier semestre de son exercice 2016/2017, confirmant ses objectifs pour 2020.

lem/ef/ide


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant