La Bourse de Paris prudente avant l'emploi américain (-0,96%)

le
0

La Bourse de Paris reculait (-0,96%) vendredi matin avant le rapport mensuel sur l'emploi américain et à la veille d'un week-end chargé, notamment en raison du référendum italien.

A 09H29 (07H29 GMT), l'indice CAC 40 perdait 43,77 points à 4.516,84 points. La veille, le marché parisien avait cédé 0,39%.

"La séance du jour sera marquée par la publication des chiffres mensuels de l'emploi américain", soulignent les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Il s'agit du "dernier élément perturbateur à même de semer le doute dans la tête des membres de la Réserve fédérale américaine (Fed)", selon les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les marchés anticipent largement un relèvement des taux de l'institution monétaire. Ils suivront en ce sens des discours de membres de la Fed dans l'après-midi et dans la soirée.

"La nervosité sera aussi de mise avant un week-end où se dérouleront le référendum italien et l'élection présidentielle en Autriche", ajoutent-ils.

Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi se prépare à vivre dimanche l'un des moments les plus importants de sa fulgurante carrière politique, avec un référendum constitutionnel dont l'issue, incertaine, décidera en partie son avenir.

En Europe, les investisseurs suivront les prix à la production industrielle d'octobre en zone euro.

Du côté des valeurs, Klépierre (+1,42% à 35,05 euros) et Unibail-Rodamco (+0,79% à 205,30 euros) profitaient d'un relèvement de recommandation par les analystes de Barclays, entraînant Gecina (+0,45% à 122,30 euros) et Nexity (+0,23% 43,00 euros) dans leur sillage.

Les valeurs liées au pétrole et aux matières premières qui avaient nettement progressé la veille dans la foulée de l'accord trouvé à l'Opep refluaient en début de séance à l'image d'Arcelormittal (-1,82% à 7,13 euros), Technip (-1,48% à 65,27 euros) et Total (-1,12% à 44,56 euros).

Neopost (-5,71% à 26,75 euros) était plombé par la publication d'un chiffre d'affaires en baisse de 1,5% au troisième trimestre.

Rémy Cointreau (+0,22% à 77,48 euros) résistait. Le groupe a annoncé la constitution effective de sa coentreprise avec le fabricant de liqueurs néerlandais Lucas Bols, pour gérer les activités de sa marque Passoa, liqueur aux fruits de la passion.

Groupe Flo engrangeait 4,48% à 0,70 euro après avoir trouvé un accord avec ses partenaires financiers lui laissant jusqu'à fin avril pour renégocier sa dette.

cc/fpo/mml


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant