La Bourse de Paris portée par la BCE

le
1
Une salle de marché. (© DR)
Une salle de marché. (© DR)

(lerevenu.com) - L'indice CAC 40 a pris 67,98 points à 4.552,80 points, signant une sixième séance de hausse consécutive, dans un volume d'échanges très étoffé de 6,2 milliards d'euros. La veille, il avait gagné 0,87%. Le marché parisien a accueilli favorablement les annonces du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, après avoir toutefois connu un regain de volatilité pendant sa conférence de presse.

"Les annonces étaient très attendues et vont dans le bon sens, d'autant que les montants sont plus élevés que prévu", remarque Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez HPC. "Cette politique monétaire est totalement inédite en zone euro, c'est du jamais-vu", selon lui.

La BCE va racheter jusqu'à 60 milliards d'euros de dette publique et privée par mois entre mars 2015 et septembre 2016, afin de lutter contre les risques de déflation en zone euro. Elle a décidé de frapper fort et de s'aligner sur les autres grandes banques centrales aux Etats-Unis, au Japon et en Grande-Bretagne.

Le CAC 40 salue les annonces, mais a tout de même connu quelques soubresauts pendant le discours de Mario Draghi, passant même brièvement dans le rouge. "Les hésitations ont été liées à la lecture de quelques détails du programme, notamment le partage des risques entre la BCE et les banques centrales nationales", souligne M. de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le vendredi 23 jan 2015 à 10:37

    Cela ne fera qu'amplifier la spéculation financière et le gap avec l'économie réelle; n'en déplaise à tous ceux qui ne voulaient pas voir la déflation (pensée unique), nous y sommes pour un moment (principe des vases communicants!); ce n'est pas les milliiards d'euros qui circuleront entre les acteurs financiers qui reflateront l'économie tant qu'il n'y aura pas de retour de la confiance! Investir aujourd'hui sans parspective, c'est prendre un risque déflationniste important pour ses actifs!