La Bourse de Paris perd pied

le
0
Un opérateur de marchés. (© DR)
Un opérateur de marchés. (© DR)

L'indice français perd plus de 3,5% à 10 heures, plombé par la crise grecque et les risques importants d'une sortie du pays de la zone euro après l'échec des négociations avec ses créanciers. Le marché parisien était pénalisé par la Grèce, comme l'ensemble des Bourses européennes et asiatiques, alors même que les investisseurs voulaient croire récemment à un accord. Le CAC 40 avait notamment grimpé de 5% la semaine dernière.

"Les Bourses n'avaient pas anticipé un tel fiasco", constate le courtier Aurel BGC, qui anticipe une semaine très volatile, en attendant le référendum grec.

La situation s'est brusquement dégradée ce week-end, entre échec des négociations avec les créanciers, annonce d'un référendum en Grèce, contrôle des capitaux et risque accru de sortie du pays de la zone euro.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a provoqué la stupeur dans la nuit de vendredi à samedi avec l'annonce d'un référendum sur les exigences de ses créanciers, prévu le 5 juillet après cinq mois de négociations avec l'UE, la BCE et le FMI, appelant à les rejeter en votant non.

Le référendum plonge la zone euro dans l'inconnu, soulignent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC, qui évoquent une "pression renouvelée sur les indices actions européens (et en particulier ceux des pays du sud), plus spécifiquement sur les secteurs de la banque et de l'assurance".

Le plan d'aide au pays va

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant