La Bourse de Paris marque le pas après cinq séances de hausse

le
2
Un opérateur de marchés devant sa console. (© DR)
Un opérateur de marchés devant sa console. (© DR)

Le CAC 40, qui a largement salué la sortie de crise grecque, reprend son souffle ce matin, reculant de 0,2% à 10h30.  La veille, il avait progressé de 0,69% pour la cinquième séance de hausse consécutive. Après la forte hausse des derniers jours, les indices européens devraient ralentir, anticipent dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC, qui ajoutent que le calendrier est chargé aujourd'hui (mercredi).

La Grèce devrait continuer d'animer les marchés alors que le Premier ministre Alexis Tsipras doit faire adopter mercredi par le Parlement les mesures impopulaires exigées par les créanciers d'Athènes, en contrepartie du maintien du pays dans la zone euro.

Dans ce dossier, le FMI a lancé un nouveau pavé dans la mare, estime John Plassard, de Mirabaud Securities. Réclamée par les Européens, la participation du FMI au plan d'aide à la Grèce est loin d'être acquise et ne sera possible que si l'UE s'engage à alléger massivement la dette du pays, a prévenu mardi l'institution. Le diagnostic du FMI est sans appel: la dette grecque est "totalement non-viable" et devrait approcher les 200% de son produit intérieur brut dans les deux prochaines années, contre un ratio d'environ 175% actuellement.

Côté indicateurs, "le PIB chinois rassure ce (mercredi) matin", note Aurel BGC.

La croissance économique de la Chine s'est stabilisée à 7% au deuxième trimestre, mieux qu'attendu,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DADA40 le mercredi 15 juil 2015 à 10:51

    Le FMI est à coté de la plaque car pour diminuer la dette grecque il faut revoir les traités européens et faire voter les peuples. On verra cela, déjà la France avait dit non pour Maestritch.

  • SM7 le mercredi 15 juil 2015 à 10:43

    C'est pour mieux rebondir en fin de journée, comme hier.